Smara : L économie sociale aboutit à plusieurs réalisations

Smara : L économie sociale aboutit  à plusieurs réalisations

Quelque 277 personnes de la province de Smara ont bénéficié des projets réalisés ou en cours de réalisation dans le cadre du programme de l’économie sociale, financé conjointement par l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud et l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Le coût des projets s’inscrivant dans le cadre de ce programme et dont la réalisation s’étale sur trois phases s’élève à 7,68 millions de dirhams, dont 7,43 millions à la charge de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud.
Les projets réalisés dans la première phase concernent l’acquisition d’équipements de locaux de travail en faveur de 135 porteurs de projets parmi les jeunes diplômés et les femmes en situation de précarité.
Ce programme a été alloué à la nouvelle génération du programme de l’économie sociale et de l’initiative privée dans la province de Smara. Parmi les bénéficiaires de cette opération figurent les associations et les porteurs de projets, et ce dans le cadre d’un partenariat avec les collectivités locales. L’élaboration de ce plan s’est essentiellement basée sur l’évaluation des compétences humaines, des potentialités du marché et des infrastructures dont dispose la région pour définir avec exactitude le genre d’activités génératrices de revenus appelées à se développer.
L’approche du développement de l’économie sociale s’inscrit également dans le cadre de la politique territoriale en tant que choix stratégique et outil de la bonne gouvernance dans la gestion des programmes de développement sur la base d’une transition de la gestion sectorielle à une gestion territoriale, l’adoption du management décentralisé et le développement du partenariat entre les régions.
Il convient par ailleurs de souligner l’importance des défis contenus dans ce programme, notamment la création d’une base de données relatives aux activités génératrices de revenus, la mise en place d’une feuille de route pour le développement de l’économie
sociale dans la région, la création d’emplois surtout au profit des jeunes diplômés et des femmes et la contribution à la réalisation des projets inscrits dans le cadre de l’INDH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *