Smara : Protestations contre la visite d’un bourreau du Polisario

Smara : Protestations contre la visite d’un bourreau du Polisario

L’association des portés disparus du Polisario a vivement dénoncé la visite à la ville de Smara du bourreau polisarien Ould Hmim qui s’y trouvait dans le cadre du programme d’échanges entre les familles organisés sous la supervision de la Minurso. Pour l’ONG dirigée par Dahi Aggay, le Polisario enfreint les règles des échanges de visites entre les camps de Tindouf et les régions du Sud et se sert de ces mêmes visites pour des fins de propagande séparatiste.
Le bourreau polisarien Eddah Ould Ibrahim Ould Hmim n’est autre que l’ex-représentant du Polisario dans la ville espagnole de Barcelone. Plusieurs associations l’accusent de violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf. L’association des portés disparus du Polisario va jusqu à considérer la visite de ce bourreau à Smara comme étant un "scandale" et une "insulte" du fait que cette visite ne tient pas compte des sentiments des familles des victimes assassinées ou torturées par ledit bourreau. La visite de Ould Hmim à Smara a commencé le vendredi 25 mai et devait prendre fin ce mercredi. Une visite qui rentre dans le cadre du programme d’échanges de visites organisés par les Nations Unies. «On condamne la visite de ce bourreau. Il est inconcevable que le Polisario profite de ces visites pour envoyer des espions et des traîtres au Maroc sous couvert d’action humanitaire, mais pour des objectifs politiques», déclare à ALM Dahi Aggay, président de l’association des portés disparus du Polisario qui ajoute que ce n’est pas la première fois que le Polisario agit de la sorte. M. Aggay s’interroge dans ce sens sur les critères adoptés par la Minurso pour bénéficier de ces visites.
Selon des sources informées, les Polisariens ont établi une liste de jeunes qu’ils considèrent comme "individus rebelles" et qui sont, de ce fait, interdits de prendre part à ce programme. En guise de protestations contre les agissements du Polisario, l’association des portés disparus du Polisario a adressé, le lundi 29 mai, une lettre au secrétaire général de L’ONU par le biais du coordinateur de la Minurso. Dans cette lettre, Dahi Aggay dénonce fermement ce genre de visites qui sont détournées par le Polisario, et demande aux parties concernées de prendre en considération les sentiments des familles des personnes disparues dans les camps de Tindouf.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *