Souss-Massa-Drâa : la coopération entre la région et les Iles Canaries s’élargit

Souss-Massa-Drâa : la coopération entre la région et les Iles Canaries s’élargit

La région Souss-Massa-Drâa renforce sa coopération avec les Iles Canaries. Une importante délégation, présidée par José Manuel Soria Lopez,vice-président et ministre régional de l’Economie et des Finances des Iles Canaries s’est rendue dans la région. Initiée dans le cadre de la coopération décentralisée depuis la signature d’un protocole d’accord en 2008 entre les deux entités, cette visite a permis de mettre en exergue les projets de partenariat adoptés dans le programme de coopération transfrontalier Espagne – frontières extérieures (POCTEFEX). Des projets visant à fortifier cette coopération et à assurer une meilleure contribution quant à la promotion des secteurs choisis. Le projet « MobadaraCanaria» qui a été présenté au cours de cette visite, se propose d’apporter un appui à l’insertion régionale et à la dynamisation de la coopération économique et entrepreneuriale entre les deux parties. Ce projet vise à mettre en place une plate-forme propice pour les échanges commerciaux et la promotion de l’investissement. Le secteur maritime est également présent dans le programme de cette coopération décentralisée. Sous le nom de «CM-OMARAT», ce projet ambitionne de mettre en place un observatoire marin atlantique Canaries-Maroc. Cet observatoire se veut une structure de coopération capable d’établir les bases des futures initiatives entre les deux entités via la création d’un réseau opérant dans les sciences marines. Du côté marocain, le partenaire dans ce projet est le réseau national des sciences et techniques de la mer alors que le partenaire canarien est l’Institut canarien des sciences de la mer. Les secteurs de commerce, loisirs et tourisme seront également propulsés. Le partenariat initié dans ce cadre se propose de fortifier les actions de dynamisation entrepreneuriale dans les trois secteurs sur la frange littorale Souss-Massa-Drâa. Pour ce faire, des actions de détection, localisation et description des différentes ressources de ces secteurs (tourisme, loisirs et commerce) seront établis afin de dresser les possibilités de développement. Toujours dans le volet touristique, l’un des projets adoptés sera axé sur l’aménagement du territoire pour promouvoir le développement touristique des zones côtières via l’adoption de paramètres de développement durable et respect de l’environnement. Au centre de cette coopération figure la mise en place d’un système d’information géographique dans la zone de coopération. Le projet ambitionne de créer un outil en ligne. L’objectif étant d’assurer un meilleur accès à l’information. La question environnementale constitue un point de coopération centrale. L’un des projets adoptés est l’appui à la dépollution du port d’Agadir. Envisageant de réduire la pollution dérivée de l’activité portuaire d’Agadir, les deux parties s’engagent à développer des systèmes communs de protection environnementale et de sécurité. Les Iles Canaries et la région Souss-Massa-Drâa se sont également engagées dans le cadre du programme interrégional d’assistance technique et de promotion des énergies renouvelables. Une coopération qui se fera via les échanges des expériences relatives à la question des énergies renouvelables.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *