Souss-Massa-Drâa : l’indication géographique protégée «Argane» est opérationnelle

Souss-Massa-Drâa  : l’indication géographique protégée «Argane» est opérationnelle

Les premiers produits des coopératives certifiés l’indication géographique protégée (IGP) voient le jour. Un aboutissement d’un long combat pour assurer la protection de l’origine, la traçabilité et la qualité d’argane. La mise en place de cette certification constitue une grande avancée pour le Maroc. Cependant, si l’IGP est aujourd’hui opérationnelle et a été inscrite dans le registre de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) au cours de cette année, des défis doivent être actuellement relevés au niveau international. D’ailleurs, le Maroc mène des négociations avec l’Union européenne pour une reconnaissance et une protection internationale. Ceci étant, l’apport de cette certification est indéniable. Notons, à cet égard, que cette protection devra désormais assurer que seule l’huile portera le nom d’argane. Encore faut-il que cette huile soit produite en respectant les clauses du cahier des charges IGP Argane. Pour leur part, les opérateurs qui exploitent l’«argane» notamment au sein des laboratoires de cosmétiques, seraient désormais dans l’obligation d’utiliser exclusivement l’huile produite par les producteurs certifiés IGP. Par ailleurs, l’engagement de l’Association marocaine pour l’indication géographique de l’huile d’argane (AMIGHA) dans la protection d’argane est un modèle à suivre pour les autres produits marocains. Ainsi, un accompagnement des coopératives est aujourd’hui assuré. Notons que, sur le volet technique, la démarche de préparation de la certification est assurée par Normacert, un organisme certificateur agréé par le ministère de l’Agriculture. Dans le même cadre, l’AMIGHA a mis en place un kit «système de qualité» adressé aux coopératives et des entreprises du secteur. Ce kit se veut un guide comportant toutes les informations et les documents nécessaires à la préparation des audits internes et au dispositif de certification par l’organisme de contrôle. Une bande dessinée a été également élaborée afin de vulgariser les techniques de l’IGP Argane. Editée en français et en amazigh, cette bande dessinée décrit les différentes étapes stipulées dans le cahier des charges. Il est à signaler que le Conseil régional du Souss-Massa-Drâa a bénéficié du soutien de l’Union européenne pour la mise en place de l’IGP Argane. Le cofinancement est de l’ordre de 2 MDH et il sera étalé sur les deux années 2010 et 2011. De surcroît, un plan de communication collectif a été lancé par l’AMIGHA. Le travail réalisé par l’AMIGHA tend à une meilleure organisation de la filière. La protection de ce produit est aujourd’hui une grande priorité vu le rôle que cette filière a joué dans le développement économique et social au niveau de la région. D’autant plus que les valeurs nutritives, cosmétiques et sanitaires de l’argane sont reconnues et certifiées au niveau international.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *