Tadla-Azilal : Bilan positif du RAMED dans la région

Tadla-Azilal : Bilan positif du RAMED dans la région

Depuis son lancement le 4 novembre 2008 dans la région de Tadla-Azilal par le Premier ministre Abbas El Fassi, le RAMED n’a cessé de réaliser un bilan positif. «Le RAMED est une initiative louable qui concrétise les principes de l’égalité, de la solidarité et de l’équité. De surcroît, il permet le développement et la lutte contre la pauvreté et la précarité. Grâce aux efforts considérables déployés par les autorités locales, les professionnels de santé et tout le personnel médical et paramédical, le RAMED, qui est un grand projet de société, a vraiment réalisé les résultats escomptés». C’est ce qu’a déclaré à ALM le directeur régional du ministère de la Santé de Tadla-Azilal, Dr Mustapha Reddadi. Ainsi, le nombre des bénéficiaires du RAMED à Tadla-Azilal a atteint, jusqu’au 31 décembre 2010, 54.990 dont 47.867 pauvres, 6.092 vulnérables et 1.031 autres. A leur tour, les prestations se chiffrent à 74.925 dont 20.794 consultations médicales, 17.077 examens radiologiques, 23.993 examens de laboratoire et 2.951 autres. Quant au nombre d’hospitalisations, des affections de longue durée (ALD), des affections lourdes et coûteuses (ALC) et des insuffisances rénales chroniques (IRC) pris en charge par le privé, ils sont respectivement de 7159, 2851 et 100. Par ailleurs, les évacuations se chiffrent à 1004 (337 vers CHR de Beni Mellal et 667 vers CHU de Casablanca). Au niveau de la wilaya, le nombre des ménages ciblés s’élève à 84.028 au moment où le nombre des dossiers reçus par la cellule provinciale atteint 67.157. Selon des informations recueillies auprès de M. Reddadi, les comités provinciaux ont traité 63.869 dossiers. Quant au nombre des dossiers validés, des cartes produites et distribuées, ils sont respectivement de 58.346, 52.689 et de 43.266. Enfin, le nombre des cartes renouvelées des bénéficiaires a atteint 3173, alors que celles des vulnérables se chiffrent à 6092 cartes. Pour rappel, le ministère de la Santé a réservé pour la région pilote de Tadla-Azilal et au titre de l’année 2009 une enveloppe budgétaire de près de 58 millions DH pour accompagner la mise en œuvre du RAMED. A son tour, l’effectif médical a été renforcé par l’affectation de 71 professionnels. Il est à signaler aussi que dans le cadre de l’appui du ministère de la Santé à la région de Tadla-Azilal, il a été procédé, entre autres, à la mise à niveau de l’hôpital régional avec un coût de 70 MDH. Un budget de 80 MDH a été également alloué aux établissements de soins de santé de base et à la reconstruction de l’Institut de formation aux carrières de santé. Trois centres d’hémodialyse, doté chacun de 10 générateurs, ont été également créés à Kasbat Tadla, Fquih Ben Salah et Azilal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *