Tadla-Azilal : Des mesures pour le développement du secteur des agrumes

Tadla-Azilal : Des mesures pour le développement du secteur des agrumes

En collaboration avec la direction régionale de l’Agriculture et l’Association des producteurs des agrumes de Beni Mellal, la Chambre d’agriculture de la région de Tadla-Azilal a organisé, mercredi 15 décembre à Beni Mellal, une journée d’étude sous le thème : «Le développement du secteur des agrumes dans la région de Tadla-Azilal». Lors de l’inauguration de cette journée, le président de la Chambre d’agriculture de Tadla-Azilal, M’Hammed Riad, a appelé tous les producteurs des agrumes à un travail de concertation dans le but de participer au développement de la production des agrumes dans la région de Tadla-Azilal. «Dans le cadre de la concrétisation des programmes de la Chambre d’agriculture qui s’assignent pour objectifs de nouer des relations solides avec les producteurs d’agrumes de la région, nous voudrions bien organiser cette journée d’étude en vue de participer à la promotion de ce secteur dont la commercialisation pose encore un grand nombre de problèmes», a-t-il ajouté. Dans la région de Tadla-Azilal, la superficie des agrumes atteint 13.700 hectares, ce qui représente 15% de la superficie nationale. La production moyenne des agrumes est de 260.000 tonnes, ce qui représente 17% de la production nationale. En outre, le secteur des agrumes dans la région génère 1.300.000 journées de travail par an. Pour sa part, le secrétaire général de l’Association des producteurs des agrumes du Maroc (ASPAM), Ahmed Eddarab, a mis l’accent sur les efforts déployés par ASPAM pour la concrétisation du programme contractuel des agrumes, étalé sur la période 2009-2020, qui entre dans le cadre du Plan Maroc Vert. Le programme pré-cité ambitionne la plantation et le renouvellement de 50.000 hectares d’agrumes au niveau national. La production globale atteindra, d’ici 2020, 2,9 MT au lieu de 1.500.000 tonnes actuellement. En 2020, l’exportation atteindra 1,3 MT. «De surcroît, la consommation des oranges, sur le plan national, passera de 800.000 à 1.400.000 tonnes en 2020», a-t-il précisé. Le secrétaire général de l’ASPAM a ensuite mis en exergue le problème de l’économie de l’eau d’irrigation. «Nous envisageons d’équiper 50.000 hectares avec le système d’irrigation par goutte à goutte afin de réaliser 85% des équipements de la superficie globale contre 47% actuellement. Les oranges consomment par exemple 9.000 m3 d’eau par hectare», a-t-il souligné. De son côté, le président de l’Association des agrumes du Maroc, Hassan Al Youssi, a déclaré que cette journée d’étude est une opportunité qui nous permettra de débattre de tous les problèmes qui entravent la promotion du secteur des agrumes à Tadla-Azilal et sur le plan national.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *