Tadla-Azilal : la lutte contre la violence à l’égard de la femme se poursuit

Tadla-Azilal : la lutte contre la violence à l’égard de la femme se poursuit

En collaboration avec la Ligue des jeunes entrepreneurs de Tadla-Azilal, le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité a organisé, mercredi 16 décembre, à Beni Mellal, une rencontre régionale sous le thème «Ensemble pour lutter contre la violence à l’égard des femmes». Lors de l’inauguration de cette rencontre, Saida Idrissi Amrani, chef de la division des affaires de la femme au ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, a mis l’accent sur les objectifs que s’assigne cette rencontre régionale.
Et d’ajouter que «la lutte contre la violence à l’égard de la femme et des enfants est une priorité du ministère de tutelle et de tout le gouvernement. Au Maroc, la femme a réalisé d’énormes progrès dans tous les domaines. Prenons un exemple, celui des élections communales du 12 juin où le pourcentage des femmes a atteint 12,38% (3428 femmes) en 2009 au lieu de 0,56% en 2003 (127 femmes). Malheureusement, la violence contre la femme sévit encore dans quelques régions. Tadla-Azilal est l’une des contrées où la femme est victime de violence à cause de l’analphabétisme, de la pauvreté et de la précarité». Après avoir présenté son exposé sur la situation de la femme sur le plan national, et à Tadla-Azilal, Mme Idrissi Amrani a ajouté qu’«une enquête a été faite au sujet de la violence à l’égard de la femme à Tadla-Azilal en avril 2009. Notre objectif est de travailler en concertation pour protéger la femme et les enfants contre tout acte de violence. Une panoplie de mesures ont été prises à cet égard comme la création d’un grand nombre de centres d’écoute et la mise en place d’un Observatoire national contre la violence à l’égard de la femme et qui sera mis en œuvre en 2010». Les participants à cette rencontre régionale ont mis en exergue l’importance de la coordination entres les différentes composantes sociales, les associations et les organisations afin de garantir l’autonomisation socio-économique de la femme. Pour sa part, Mustapha Reddadi, directeur régional du ministère de la Santé, a mis en exergue les efforts considérables déployés par le ministère de la Santé pour éradiquer toute sorte de violence à l’égard de la femme. Et d’ajouter que «le programme de lutte contre la violence à l’égard de la femme et des enfants est une priorité du Plan d’action (2008-2012) du ministère de tutelle. Au CHR (Centre hospitalier régional) de Beni Mellal, et en vue de lutter contre ce genre de violence, une cellule a été créée à cet égard dans le but d’assister toute femme victime de violence».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *