Tadla-Azilal : Le combat contre la migration des enfants mineurs s’organise

Tadla-Azilal : Le combat contre la migration des enfants mineurs s’organise

Le phénomène de la migration des enfants mineurs dans la région Tadla Azilal a été au centre d’une rencontre organisée récemment à Béni Mellal. Les participants ont présenté à cette occasion le projet «Appui aux initiatives de prévention de la migration illégale des enfants mineurs non accompagnés». D’autres points ont fait l’objet du débat comme le mouvement migratoire des enfants mineurs dans la Région Tadla Azilal, leur situation socio-économique, le travail associatif vis-à-vis de ces enfants…En ateliers, des travaux de réflexion ont porté sur le rôle du secteur associatif en termes de proposition d’alternatives sociales et adaptées de prévention contre la migration des enfants mineurs et l’identification des axes d’intervention et des messages clés de sensibilisation par rapport à la question de la migration illégale des enfants mineurs. L’émigration clandestine des mineurs non accompagnés en partance des pays du Maghreb est un phénomène qui fait tache d’huile et inquiète de plus en plus l’opinion publique aussi bien des pays de provenance que de destination. C’est un phénomène qui est devenu une manifestation migratoire consolidée et qui est en croissance continue depuis les années 90. L’âge de ces mineurs varie entre 13 et 15ans. Malgré leur jeune âge, ils témoignent d’une grande maturité, spécialement dans la détermination à concrétiser leur projet migratoire dans le dessein d’améliorer leur situation personnelle et familiale puisqu’ils sont issus de quartiers périphériques de grandes villes marocaines ou des zones rurales les plus démunies. La majorité d’entre eux ont déserté l’école au cours de la 6ème  année du primaire ou la première année du secondaire et ils ont travaillé par la suite comme apprentis dans des conditions précaires. Motivés par la réussite de leurs objectifs, ils acquièrent une grande mobilité géographique. L’acte d’émigrer pour eux n’est pas individuel dans la mesure où ces mineurs le font au sein d’un petit groupe. Sur la base de ces constats, l’Association Tanmia.ma s’est mobilisée, dans le cadre du Programme d’appui à la société civile (PASC) lancé par le PNUD en partenariat avec la Coopération italienne, pour initier, en collaboration avec l’ONG italienne CISS (Coopérazione International Sud Sud), un projet d’ « appui aux initiatives de prévention de la migration illégale des mineurs non accompagnés» ayant pour but de contribuer à la protection des droits des migrants mineurs non accompagnés. L’action cherche à promouvoir une conscience collective sur l’importance de la gestion responsable des migrations au Maroc, notamment celles des enfants mineurs non protégés, en agissant sur la sensibilisation et la responsabilisation des acteurs par rapport à la protection des droits de ces enfants et de leurs conditions de vie à travers la création et la diffusion d’outils de sensibilisation aux dangers et aux conséquences de l’immigration illégale. Le projet se base aussi sur une approche de recherche action et de collaboration dans la conception, la production et la diffusion des différents supports de communication et de sensibilisation. Notons que l’intervention sera sur un plan national, avec une attention particulière aux Régions de Tadla Azilal, Chaouia-Ourdigha, Tanger Tétouan et l’Oriental. Afin d’entamer un processus de concertation collective avec un ensemble d’acteurs (Associatifs, institutionnels, universitaires…) au niveau des quatre Régions, Tanmia.ma a lancé un cycle d’ateliers de concertation, afin de recueillir les points de vue et les suggestions des différents opérateurs sociaux et de développement de chaque Région, contribuer à l’identification d’une stratégie d’action adaptée pour le traitement du phénomène de la migration des enfants mineurs non accompagnés au niveau de la Région Tadla Azilal, établir un débat entre les Associations, les chercheurs et les professionnels spécialisés, afin de suggérer un traitement social adapté en faveur de ces enfants, pour assurer leur protection et leur orientation…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *