Tadla-Azilal : le travail associatif au service du co-développement

Tadla-Azilal : le travail associatif au service du co-développement

Sous le thème : «Quel rôle jouent les MRE de la région Tadla-Azilal dans le développement local ?», l’Association Emergence et le Mouvement pour la paix ont organisé, du 25 juillet au 4 août à Beni Mellal, des journées de communication et d’information avec les MRE. Cette manifestation, organisée en partenariat avec l’Association marocaine pour la solidarité et le développement avec le soutien de l’Agence espagnole pour le développement, entre dans le cadre de la consolidation des canaux de collaboration et de participation à la réalisation d’actions conjointes de co-développement entre les Associations des Marocains au Maroc et en Espagne. Lors de cette rencontre, le coordinateur du projet de la lutte contre l’immigration clandestine dans l’Association Emergence, Brahim Dahbani, a déclaré: «Ces rencontres ont, entre autres, pour but d’orienter les MRE et de les aider à résoudre leurs problèmes administratifs. Nous tablons aussi sur l’identification et l’appui au montage des propositions de projets dans la zone d’intervention de chaque Association et sur l’implication des Associations des Marocains en Espagne dans lesdits projets». Ces journées de communication ont été l’occasion pour les MRE de présenter leurs doléances et problèmes. Ainsi, les programmes élaborés par l’Association Emergence avec les acteurs et les partenaires et le renforcement des capacités des Associations ont, entre autres, été au centre de leurs préoccupations. Pour rappel, la ville de Beni Mellal s’est dotée d’une Maison des MRE : Dar Al Mouhajir, afin d’identifier les attentes des membres de la Communauté marocaine résidant à l’étranger et répondre à leurs besoins. Selon des informations recueillies auprès de Dar El Mouhajir, cette Maison, inaugurée le 14 juillet 2009 à Beni Mellal par Mohamed Ameur, ministre délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, joue un rôle déterminant dans la satisfaction des attentes et des revendications administratives, économiques et sociales des MRE. Par ailleurs, le problème de l’immigration clandestine était aussi à l’ordre du jour des journées de communication organisées par L’Association Emergence. Il a été question de sensibiliser les jeunes aux risques de ce fléau social qui est à l’origine de la disparition d’un grand nombre de jeunes de la région. Ces rencontres étaient aussi une opportunité pour les MRE de répondre aux questions d’un sondage portant sur les attentes, les doléances, les problèmes des MRE de la région de Tadla-Azilal.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *