Tadla-Azilal : le travail associatif au service du développement régional

Tadla-Azilal : le travail associatif au service du développement régional

Sous le thème «Tadla-Azilal : les priorités du développement régional et le rôle de la société civile», le CEFA (Comité européen pour la formation et l’agriculture), en collaboration avec l’Espace associatif et l’AIDECA (Association Intilaka pour le développement, l’environnement et la culture d’Afourer), a organisé une table ronde, samedi 12 décembre, à la Chambre d’agriculture à Beni Mellal. Au début de cette rencontre, Mohamed Abkhane, président de l’AIDECA, a mis l’accent sur le rôle joué par les Associations et leur participation au développement socio-économique de la région, ainsi que celui de la décentralisation et de la régionalisation, considérées comme des leviers de tout développement dans la région Tadla-Azilal. Pour sa part, Mohamed Laarossi, professeur universitaire à Beni Mellal, a mis en exergue l’importance du travail associatif et son développement historique dans la région. Et d’ajouter que «le travail associatif a connu un grand essor ces dernières années. L’INDH est à l’origine de la naissance de cet esprit associatif qui a créé la solidarité entre les diverses associations. Ce travail en concertation a permis la réalisation d’un grand nombre de projets socio-économiques régionaux».
Au niveau de la région Tadla-Azilal, et malgré l’existence de quelques contraintes relatives au manque de formation des associations et surtout au manque de financement, la majorité des associations sont arrivées à concrétiser des projets et des programmes de développement dans la région, grâce au soutien et aux orientations de l’INDH qui a joué un rôle catalyseur dans le développement du travail associatif régional.
Soulignons qu’au cours de cette rencontre, les interventions ont porté sur l’aménagement du territoire, les programmes de l’INDH, la régionalisation et sa philosophie.
Par ailleurs, Brahim Jalal, membre de la DAS (Division des affaires sociales) d’Azilal, a mis en exergue le rôle du travail associatif et son plan d’action stratégique qui s’assigne pour objectifs de former les membres des associations, de réaliser des projets de développement et de lutter contre la pauvreté et la précarité dans la région Tadla-Azilal. Les travaux des différents ateliers ont mis l’accent sur le développement régional et la régionalisation, sur le rôle du travail associatif dans le développement économique et social de la région…
Enfin, les recommandations de cette table ronde ont appelé tous les participants à la création d’un réseau d’Associations au niveau de Tadla-Azilal, au renforcement et à la solidarité des associations dans la participation et la concrétisation des projets économiques et sociaux de la région.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *