Tadla-Azilal : Plus de 2700 accidents de la route en 2007

La direction régionale du ministère de l’Equipement de Tadla-Azilal a organisé une journée de sensibilisation le mardi 12 février à l’occasion de la journée nationale de la sécurité routière. Cette journée a pour but de mettre en avant les causes de cette hécatombe qui ne cesse de faire un grand nombre de victimes chaque jour. Il a aussi été question de dresser le bilan des réalisations dans le domaine de la sécurité routière et d’analyser les mesures qu’il faudrait prendre afin d’éradiquer ce fléau. Dans la région Tadla-Azilal, la semaine du 12 au 18 février sera axée sur des rencontres, des journées de sensibilisation, d’animations pour inciter tout le monde à donner plus d’importance au sujet de la sécurité routière. Pour ce qui est des données statistiques provisoires relatives aux accidents de la route dans la région Tadla-Azilal, en 2007, 2772 accidents ont été enregistrés dans la région (4% sur le plan national dont le nombre des accidents est de 61.861). Le nombre de victimes est de 220 (ce nombre représente 6% sur le plan national) au moment où les blessés graves sont au nombre de 824.
De 2006 à 2007, il a été constaté que le nombre de ces accidents a augmenté. La répartition géographique des victimes des accidents de la route est de 82% à Beni Mellal et 18% à Azilal. En 2006, la répartition géographique des victimes selon les moyens de transport (motos, voitures, autocars, charrettes…) a atteint un nombre de 194 dans les provinces de Beni Mellal et d’Azilal. Le premier rang est occupé par les voitures, avec 74 victimes, suivies des piétons , 46 victimes. De 2005 à 2007, le nombre des victimes, ayant des voitures, est passé de 66 en 2005, à 74 en 2006 et à 74 en 2007, soit un total de 241 victimes (36%) en 3 années. Les piétons viennent au second rang avec 155 morts (26%). Notons que les causes des accidents de la circulation sont multiples. Parmi celles-ci, il y a lieu de relever le non-respect du code de la route, la vitesse excessive, l’état mécanique du véhicule. Pour lutter contre les accidents de la route, des mesures devraient être prises notamment de doter les centres d’immatriculation des véhicules de moyens informatiques très avancés ; le traitement urgent des dossiers relatifs aux permis de conduire et aux cartes grises. A ceci s’ajoute, l’organisation des campagnes de sensibilisation au profit des piétons, des motocyclistes, des élèves du primaire, du collège et du secondaire. Relevons également l’organisation de concours qui porteront sur le code de la route et la sécurité routière , l’amélioration des infrastructures routières et les voies urbaines ainsi que l’amélioration et la mise à niveau des réseaux existants. «Les campagnes de sensibilisation constituent l’une des solutions les plus efficaces pour diminuer le nombre de personnes qui meurent sur nos routes. Le facteur humain en est la principale cause, changeons donc notre comportement. La prévention des accidents de la circulation est une responsabilité collective», indique Azhari Abdelbaki, le directeur de la Direction régionale du ministère de l’Equipement de Tadla Azilal.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *