Tadla-Azilal : Pour un développement régional durable

Tadla-Azilal : Pour un développement régional durable

Mohamed Dardouri, wali de la région Tadla-Azilal, a présidé, au siège de la wilaya à Beni Mellal, jeudi 22 octobre, une réunion qui a porté sur la présentation du programme régional d’aménagement du territoire et le plan de riposte régional de lutte contre la grippe A/H1N1. A l’ouverture de cette réunion, le wali a mis en exergue les potentialités touristiques, agricoles et économiques de la région.
Et d’ajouter qu’«il y a cinq ans que nous avons entamé une étude sur l’aménagement du territoire au niveau régional. Et Tadla-Azilal est la première région qui a commencé ce genre d’étude dans le but d’élaborer une stratégie de développement régional. Aujourd’hui, ces projets sont présentés et il nous incombe de les concrétiser par des accords de partenariat avec le gouvernement. Tous les parlementaires et les présidents des conseils communaux et municipaux sont tenus de faire des diagnostics sur leur région pour montrer les vrais problèmes qui entravent le développement de leur région. Des projets doivent être élaborés et des réunions organisées avec les membres de chaque conseil et la population dans le dessein de préparer des projets ambitieux».
Pour sa part, Amina Bouraqia, inspectrice régionale de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, a présenté un exposé portant sur un grand nombre de projets de développement relatifs à l’environnement, l’agriculture, l’enseignement, l’artisanat, le tourisme et les infrastructures.
Et de souligner que «du point de vue socio-économique et géographique, mon intervention porte d’abord sur un diagnostic relatif à un grand nombre de secteurs de la région puis sur les grandes orientations du développement de Tadla-Azilal, ainsi que sur les objectifs et la stratégie de développement durable et intégrée. Initiée par le Conseil régional de Tadla-Azilal et le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace, cette étude s’assigne pour objectifs d’élaborer une stratégie de développement durable de la région de Tadla-Azilal». Cette stratégie de développement régional prend en considération le problème de l’environnement, le reboisement, le développement agricole surtout dans les régions montagneuses, l’élevage et le désenclavement de certaines régions.
A Tadla, le plan d’action a porté sur les ressources hydriques et la commercialisation des produits agricoles. Concernant le secteur agricole, par exemple, la superficie globale cultivée en 2008-2009 était de 531.000 hectares et la production a été de 3.500.000 tonnes. Ce plan d’action table sur une production de 636.100 T / an à partir de la même superficie et sur la création de 8450 emplois au lieu de 2475. Après l’intervention des présidents des communes et des municipalités de Tadla-Azilal pour débattre d’un grand nombre de pôles de cette stratégie de développement régional, le docteur Cheddad Mostafa, médecin chef de l’Observatoire régional de diabétologie à Beni Mellal, a présenté un exposé sur le plan de riposte de lutte contre la grippe A/H1N1 à Tadla-Azilal. Et d’ajouter qu’«à Tadla-Azilal, on dénote sept cas suspects et deux cas confirmés. Toutes les dispositions sont prises dans le but de prendre les malades en charge en cas de pandémie», a-t-il souligné.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *