Tadla-Azilal : pour une meilleure promotion des droits de l’Homme

Tadla-Azilal : pour une meilleure promotion des droits de l’Homme

à l’occasion de l’inauguration du Bureau administratif régional de Tadla-Azilal et de Marrakech-Tensift-El Haouz, le Conseil consultatif des droits de l’Homme a organisé deux journées d’étude sur le thème des droits socio-économiques, politiques, civils, culturels et environnementaux les 18 et 19 février 2010, à Beni Mellal. A l’ouverture de cette journée, Mohamed Dardouri, wali de Tadla-Azilal et gouverneur de la province de Beni Mellal, a mis en exergue les efforts louables déployés par le Conseil consultatif des droits de l’Homme dans le dessein d’instaurer une politique de proximité et le respect des droits de l’Homme et d’ajouter que «le respect des droits de l’Homme est devenu l’une des priorités dans notre pays. L’ouverture du Bureau administratif régional à Hay El Adarissa, à Beni Mellal, aura un impact considérable sur la promotion des droits de l’Homme. La wilaya de Tadla-Azilal, en concertation avec le Bureau administratif régional, déploiera des efforts considérables dans le but de promouvoir la culture des Droits de l’Homme par la diffusion des instruments nationaux et internationaux et l’organisation d’activités de rayonnement, de formation et de la promotion de l’éducation aux droits de l’Homme». Pour sa part, Ahmed Herzenni, président du Conseil consultatif des droits de l’Homme, a souligné que «le Conseil consultatif des droits de l’Homme s’assigne pour objectifs la protection des droits socio-économiques, culturels et environnementaux des citoyens. La préoccupation du Conseil, de par le passé, était les droits politiques et civils dans la mesure où notre pays est passé par des moments critiques où les droits de l’Homme n’ont pas été respectés. Et, depuis les années 90, nous nous sommes engagés dans la réconciliation. De nos jours, nous pouvons dire que tous ces différends ont été réglés et que nous sommes sur le point d’entamer une deuxième phase. Le CCDH a procédé à des réformes judiciaires et à la révision générale du Code pénal».
Les deux journées d’étude, qui ont été organisées à Beni Mellal, ont eu pour but d’asseoir un dialogue entre les différents acteurs concernés (Associations, départements gouvernementaux, chercheurs…) pour développer une vision globale pour la promotion et la protection des droits de l’Homme dans les régions de Tadla-Azilal et de Marrakech-Tensift-El Haouz. De surcroît, l’objectif de l’ouverture d’un Bureau administratif régional du CCDH à Beni Mellal, après ceux de Laâyoune, Oujda, Agadir, Midelt et Ouarzazate, est de renforcer l’action du CCDH au niveau local, selon une politique de proximité qui se base sur les principes de paris régissant les institutions nationales de protection et de promotion des droits de l’Homme. Par ailleurs, Azirae Zahra, membre du Bureau administratif régional du CCDH, à Beni Mellal, a déclaré que «le Bureau administratif régional du CCDH à Beni Mellal a pour but d’étudier les plaintes individuelles et collectives relatives aux droits de l’Homme et présenter un avis au CCDH, de réaliser des investigations et des recherches dans le domaine des droits de l’Homme, de préparer des rapports sur la situation des droits de l’Homme dans la région et d’élaborer des programmes pour la promotion des droits économiques, sociaux et culturels».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *