Tadla-Azilal : Protestation contre l’enclavement du douar de Naît Abdi

Après avoir parcouru 60 km à pied de Taglèft vers Beni Mellal, les habitants de Tingarf Naït Abdi et Tasraft Naït Abdi ont organisé une marche pacifique vers le siège de la wilaya de Beni Mellal. 110 personnes, dont 35 femmes, ont quitté leurs douars depuis vendredi 20 février 2009 à destination de la wilaya pour protester contre leur marginalisation et les conditions désastreuses dans lesquelles ils vivent. Selon des informations recueillies auprès de quelques participants à cette manifestation, ces douars sont coupés du reste de la région depuis Aïd El Adha à cause de la neige qui atteint sept mètres. En plus, leurs enfants ne sont pas allés à l’école depuis plus de deux mois.
De même, 1200 animaux de bétail ont péri à cause du froid. C’est pourquoi, ces habitants revendiquent le désenclavement de leurs contrées, l’amélioration de leurs conditions de vie (approvisionnement en produits alimentaires, médicaments, réfection de l’infrastructure routière et la construction d’un pont sur le fleuve Attache…).
Les habitants ont aussi demandé au ministère de la Santé de leur dispenser tous les moyens nécessaires pour lutter contre les maladies chroniques causées par le froid glacial, construire un dispensaire et une maternité pour réduire le taux de mortalité de femmes qui accouchent à cause de l’éloignement des hôpitaux. Leurs revendications ont également porté sur la construction d’écoles, l’électrification des douars et le développement de l’agriculture. «Il y a 3 ou 4 jours que nous avons quitté nos masures et nos enfants. Nos familles meurent de faim. Nos femmes trouvent des difficultés pour accoucher car il n’y a pas de disponsaire», déclare un habitant de Tingarf Naît Abdi, Tasraft Naît Abdi. Ils attendent donc que le dialogue soit ouvert entre eux et les responsables de la wilaya.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *