Tadla-Azilal : Vers la concrétisation du plan d’urgence pour l’enseignement

Tadla-Azilal : Vers la concrétisation du plan d’urgence pour l’enseignement

L’AREF (Académie régionale de l’éducation et de formation) a récemment organisé une journée d’information au siège de l’Académie, à Beni Mellal, pour présenter et expliquer les dispositions prises dans le but d’opérationnaliser le programme d’urgence de l’enseignement 2009-2012 au niveau de la région.
Dans son allocution, Khalid Choulli, directeur de l’AREF, a mis l’accent sur la stratégie adoptée par les différentes commissions chargées d’élaborer un plan d’urgence de l’enseignement qui sera opérationnel et appliqué dans la région de Tadla-Azilal. «Nous sommes dans une phase d’opérationnalisation des idées, des plans et des projets auxquels sont parvenues les différentes commissions chargées d’élaborer un plan régional. Ce sera pour nous une feuille de route. En plus, l’apprenant est au cœur du système d’éducation et de formation. Nous avons tous la ferme conviction d’aller de l’avant et je suis sûr que nous aboutirons aux résultats escomptés», déclare Khalid Choulli.
Le plan régional de l’ense gnement verra le jour après que les travaux des commissions seront soumis au conseil d’administration pour approbation.
Pour Abderrahmane Belyazid, délégué du ministère de l’Education nationale à Beni Mellal, «la délégation a organisé une campagne de communication et d’information au profit de 233 directeurs, inspecteurs et cadres de la planification… pour débattre des projets du programme d’urgence et de sa concrétisation sur le plan régional et provincial. Aujourd’hui, nous sommes arrivés à l’étape de réalisation de nos projets dans la région. Nous avons pris toutes les dispositions pour que ce projet colossal soit réalisé dans les meilleures conditions».
Tadla-Azilal est une région où le nombre d’apprenants connaîtra une augmentation au niveau de l’enseignement préscolaire, primaire, collégial, qualifiant et supérieur. Ainsi, au niveau du primaire, le nombre d’élèves passera de 211.000 à 221.000, soit une augmentation de 4 à 5% par an. L’enseignement collégial connaîtra aussi un accroissement annuel de 12 à 14%. Pour l’enseignement qualifiant, le nombre des élèves passera de 18.000 à 21.000 en 2009, soit une augmentation oscillant entre 16 et 17%.
Le coût d’équipement des établissements préscolaires s’élèvera à 30 MDH pour quatre ans, quant à celui de l’école primaire, il sera de 36 MDH par an… En somme, 33 projets devront être réalisés chaque année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *