Tafraout : Clôture de la troisième édition du festival «Tifawin »

Tafraout : Clôture de la troisième édition du festival  «Tifawin »

La troisième édition du festival « Tifawin » a relevé le défi, de grands moments de transe musicale ont été vécus au cours de ces six derniers jours du festival  organisé du 10 au 16 août. Si le challenge de cette édition était, comme pour les précédentes, de mettre en exergue les potentiels de Tafraout, le défi a été relevé. Cependant, la réussite de cette manifestation se situe en d’autres niveaux .Une réussite qui a sans nul doute redonné à Tafraout son écho auprès des nombreux natifs de la région. Sachant que la plupart ont dû émigrer vers d’autres pays à l’étranger au sein des autres villes marocaines. Le festival « Tifawin » est devenu en ces termes, un appel lancé aux différents natifs de la région pour nouer contact avec leur terre natale. Encore est-il important de rappeler que ce festival a essayé dans cette nouvelle édition de mettre en avant et les ressources humaines et les ressources naturelles de cette région. Ceci par le biais de l’organisation de foire d’exposition des produits de terroir. Mais également par des activités s’inscrivant dans une perspective de développement social, on cite entre autres la mise en place des unités de dépistage et de sensibilisation contre le diabète, les risques des MST. Certes, les retombées de ce festival sur la ville de Tafraout sont estimables sur tous les plans encore faut-il que les infrastructures de la ville suivent. L’infrastructure routière étant l’un  des premiers handicaps de Tafraout et sa région. Au cours de ces six derniers jours les montagnes de Tafraout ont ainsi abrité le festival de «Tifawin».Une programmation artistique qui a pris en compte les spécificités du public et le potentiel et le patrimoine local. Des groupes et chanteurs amazighs ont su répandre l’éco de leurs musiques dans le grand calme des nuits de Tafraout. Cependant, les moments forts de cette manifestation ont été sans nul doute le spectacle époustouflant du « Mégahwach ».Un spectacle qui a pu regrouper deux cents artistes chanteurs et danseurs d’Ahwach. Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette soirée l’un des plus beaux moments de cette édition. Passant par les danses, la poésie échangée entre les deux poètes accompagnant les danseurs ainsi que les costumes traditionnels en blanc des différents participants à ce Mégahwach. Sans pour autant oublier la symphonie du Raiss Lahcen, une symphonie composée d’une vingtaine d’artistes, musiciens et chanteurs. Sur le volet social, la conclusion d’une dizaine d’actes de mariage au profit des jeunes de la région a également constituée un apport de plus pour les jeunes. La diversité de la programmation au niveau de ce festival a été un des éléments de réussite En effet, au cours de ces six jours du festival, tous les goûts ont été confortés. Passant des amoureux du répertoire amazigh classique qui ont été au rendez-vous avec une panoplie d’artistes tel que Iliss N’tabaamrant, le groupe Archach, Asmghour et le groupe Imghrane. Les jeunes de la nouvelle scène amazighe ont également eu une place privilégiée dans cette édition. On cite le groupe « Style Souss », « Jbara Fusion » ainsi que le groupe Aza, un nouveau groupe musical créé à Santa Cruz par deux chanteurs marocains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *