Tanger- Assilah : Le compte administratif 2011 adopté par le conseil préfectoral

Tanger- Assilah : Le compte administratif 2011 adopté par le conseil préfectoral

En dépit du blocage que connaît la majorité des conseils élus à Tanger, celui de la préfecture de Tanger-Assilah a réussi, jeudi 16 février, à tenir la deuxième séance de sa session ordinaire du mois de janvier. Présidée par Abdelhamid Abarchane, président du conseil préfectoral, cette séance a débuté dans une ambiance houleuse. Le conseiller Maimoune Abarbache a tenu à prendre la parole au début de cette session pour dénoncer la façon dont ont été préparés les cinq points inscrits à l’ordre du jour. Il a attribué la non tenue de la première séance, programmée le 31 janvier, à l’absence de M. Abarchane, les autres membres de son bureau ainsi que ses alliés au sein du conseil préfectoral. Le président a précisé qu’il n’a jamais «demandé à qui que ce soit de justifier à son absence aux sessions», faisant remarquer que «mon absence de la séance du 31 janvier est une affaire personnelle. Et je n’ai pas, de ce fait, de compte à rendre à personne». Il est à noter que les travaux de cette séance se sont distingués par l’adoption à l’unanimité par les conseillers du compte administratif au titre de l’année 2011. Les taxes et impôts constituent pour le même exercice les deux principales sources des recettes, qui s’élèvent à plus de 395 millions DH. Les dépenses, quant à elles, se chiffrent à plus de 243,8 millions DH, alors que l’excédent budgétaire pour la même année atteint 115,3 millions DH dont une partie est réservée à l’équipement des différents services dépendant de la préfecture. Les conseillers ont procédé, lors de cette séance, à l’examen et la discussion de la situation d’urbanisme dans la préfecture de Tanger-Assilah. En réponse à des questions des participants à cette rencontre, la directrice de l’Agence urbaine de Tanger, Hafida Aarab, a défini le rôle de ladite agence et son engagement au respect des règles de l’urbanisme et de la construction. L’intervenante a tenu à préciser que cette institution poursuit ses efforts dans l’élaboration des plans de restructuration des quartiers non réglementaires. Elle a fait part que l’année 2011 a enregistré une augmentation très importante de 185% de dossiers relatifs à la construction anarchique traités. Concernant le nouveau plan d’aménagement de Tanger, Mme. Aarab a précisé qu’une enveloppe de 6 millions DH est allouée à la réalisation de ce projet et dont 3 millions DH avaient été destinés auparavant à la construction d’un nouveau siège de l’Agence urbaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *