Tanger : Concours pour la promotion de l’art culinaire

Tanger : Concours pour la promotion de l’art culinaire

Après Agadir, c’était au tour de Tanger d’accueillir la 20ème édition du Concours général de l’art culinaire. «Pour l’organisation de ce concours, le choix a été porté, cette année, sur l’ITHTT pour abriter cette compétition de l’art culinaire. Car cet établissement vient de se doter d’importants équipements et d’installations modernes», a expliqué le directeur de l’ITHT de Tanger, Salah Chakor.
Intitulée « Mise en valeur des produits du terroir dans l’évolution culinaire », cette 20ème édition a été organisée par le ministère du Tourisme en partenariat avec l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail. Cette compétition culinaire fait partie des concours généraux dans tous les métiers de la formation professionnelle, initié en 1989 par le secrétariat d’Etat chargé de la Formation professionnelle. Son objectif est la promotion de l’art culinaire ainsi que l’évaluation de nouveaux talents dans cet art culinaire.
En plus de la préparation des mets, les 33 candidats en compétition ont fait preuve d’un savoir-faire et d’un respect des règles règlementant leur métier. Et comme c’était le cas pour les précédentes éditions, le jury a été constitué, cette année, par «des professionnels et membres observateurs représentant les opérateurs de formation concernés». Les épreuves portant sur la préparation d’un menu qui se composait « d’une entrée, d’un plat principal et d’un dessert ». Les candidats devaient y apporter leur créativité et leur savoir-faire.
 L’édition 2008 s’est distinguée des années précédentes «par le niveau élevé des candidats. Ils ont démontré leur capacité d’innovation et de créativité», a assuré M. Chakor. Et de souligner que «ce concours s’est développé d’une année à l’autre mais nous souhaitons que la cuisine marocaine soit plus présente lors des prochaines éditions. Surtout qu’en plus de sa culture riche et diversifiée, le Maroc se distingue par une variété de produits agricoles. L’art culinaire marocain s’est ainsi classé parmi les premières cuisines au monde. Et nous ambitionnions à la création d’un grands concours sur la gastronomie marocaine qui sera suivi par d’autres plus spécialisés sur entre autres la pâtisserie et la boulangerie».  Ce 20ème concours a connu la participation de quelque 33 jeunes élèves ou apprentis représentant les différentes écoles et établissements de la formation hôtelière au Maroc. Seuls quatre candidats seront récompensés lors d’une cérémonie qui sera organisée prochainement à Rabat.
Créé en 1966, l’ITHT a permis la formation de plus de 1100 élèves dans les trois métiers du restaurant, la cuisine et l’hébergement dont une cinquantaine d’étrangers. Cet établissement a été fermé pendant cinq ans pour les travaux de réhabilitation. Se dotant de nouveaux équipements, il a rouvert ses portes lors du lancement de la saison 2006- 2007. Il est prévu la création de deux autres filières d’accompagnement et de transport touristique, qui s’inscrit dans le cadre d’une convention de coopération maroco- espagnole.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *