Tanger : Convention hispano-marocaine pour promouvoir la ville du détroit

La direction générale des collectivités locales et l’Institut espagnol de l’emploi et de développement socio- économique et technologique (IEDT) ont organisé, mercredi dernier, une rencontre pour discuter de leurs relations de coopération bilatérale.
Présidée par le directeur général des collectivités locales au ministère de l’Intérieur, Nourredine Boutaïb, cette rencontre s’est déroulée en présence du wali de la région Tanger-Tétouan, Mohamed Hassad, du président de la Députation de Cadix, Francisco Gonzales Cabana, du directeur de l’IEDT de la province de Cadix, Téodoro Garrido ainsi que le président de l’Université Abdelmalek Essaâdi (UAE), Mustapha Bennouna.
Dans son allocution, M. Bennouna s’est félicité de «l’association de l’Université Abdelmalek Essaâdi à ce partenariat hispano- marocain. Les relations de cette université avec celle de Cadix ne datent pas d’hier mais de plusieurs années de coopération dont les résultats sont probants et encourageants dans le cadre de la pédagogie et de la gouvernance». De son côté, Gonzales Cabana a souligné l’importance d’établir une coopération bilatérale entre la province de Cadix et la wilaya de Tanger-Tétouan. «Cela nous permet également de travailler conjointement au renforcement des relations de bon voisinage. Il s’agit par conséquent d’apprendre à travailler ensemble pour le progrès des deux rives de la Méditerranée», a-t-il assuré.
A l’issue de la signature de la convention de coopération entre l´IEDT et la DGCL, Téodoro Garrido a précisé que cette convention a pour objet «d’établir un cadre d’échange qui permettra le développement et la mise en œuvre des initiatives de coopération territoriale européenne, en se basant sur la politique du bon voisinage».
M. Garrido a ajouté, dans ce cadre, qu’un comité technique de suivi sera désigné dans les dix jours qui suivent la signature de la présente convention, et aura pour «mission de veiller à l’accomplissement de ce qui est stipulé dans cette convention».
D’une durée de sept ans renouvelable et coprésidé par le directeur des affaires juridiques, des études, de la documentation et de la coopération de la DGCL, le comité sera composé de huit membres représentant, de manière paritaire, chacune des deux parties. Il sera chargé de la programmation et formulation des activités du programme de formation et des projets de développement postérieurs. M. Boutaïb s’est félicité, pour sa part, du développement exceptionnel de la région Tanger-Tétouan grâce à la sollicitude royale, faisant remarquer que la coopération espagnole est très présente dans la région Nord.
«Cette convention constitue que le début d’un long processus qui nous amènera à réfléchir, à définir et à promouvoir des projets de développement commun dans le cadre de la politique du bon voisinage».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *