Tanger : Des promoteurs immobiliers espagnols en prospection

Tanger : Des promoteurs immobiliers espagnols en prospection

La ville du détroit a abrité, les 2 et 3 mars, la 8ème rencontre hispano-marocaine d’entreprises de construction et de promotion immobilière. Organisé par la Chambre espagnole de commerce et d’industrie de Tanger (CECIT), ce rendez-vous annuel visait en particulier à faire découvrir aux promoteurs et constructeurs espagnols les opportunités d’investissement au Maroc en général et à Tanger en particulier. «Cette 8ème rencontre se distingue cette année par une forte participation des hommes d’affaires et responsables représentant une cinquantaine d’entreprises. Elle garde toujours le même objectif d’augmenter le nombre de partenariats entre les promoteurs marocains et espagnols», indique le président de la Chambre espagnole de commerce et d’industrie de Tanger, José Estevez. Cette rencontre a constitué une occasion pour les participants de souligner l’importance des échanges économiques et commerciaux entre le Maroc et l’Espagne, tout en faisant découvrir les opportunités d’investissements dans les secteurs de l’immobilier et de construction au Maroc. Intervenant à cette occasion, le président de la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics au Nord, Otman El Mernissi, a indiqué que le marché marocain du BTP est ouvert à la concurrence internationale. Il a précisé que 60 entreprises ont été créées par les Espagnols dans ce secteur au cours des trois dernières années. «Le secteur du BTP a fait du Royaume du Maroc un immense chantier». «Le gouvernement a jugé nécessaire de garder une politique volontariste d’accélération de la réalisation des programmes étatiques afin de maintenir, moderniser, diversifier et développer le patrimoine national d’infrastructures. Ce qui a permis de protéger le secteur des effets de la crise», a affirmé M. El Mernissi. L’intervenant a poursuivi que le secteur du BTP devrait connaître dans la région une bonne progression grâce au lancement d’importants projets dont la réalisation des 1000 ha de zones franches industrielles, prévues dans le cadre du projet Tanger- Med, la nouvelle ville de Chrafat, située à proximité de Melloussa et destinée à accueillir 200.000 habitants ainsi que le projet de la reconversion de la zone portuaire de la ville vers la croisière et la plaisance. M. El Mernissi a précisé que l’habitat social est l’un des secteurs «où il est intéressant d’investir. Et le nombre d’unités produites en 2010 s’élève à 226.425 dont 98.823 unités d’habitat social», a-t-il dit. De son côté, Abdellatif Brini, responsable à l’Agence urbaine à Tanger, a fait part que le Maroc a pris des mesures en faveur des opérateurs immobiliers pour encourager le logement social, et ce pour répondre à un énorme besoin en habitats estimé à 1.500.000 unités.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *