Tanger : Des soirées ramadanesques très animées

Tanger : Des soirées ramadanesques très animées

La ville du détroit abrite, jusqu’au 30 octobre 2007, la 3ème édition du festival Tanger Sans Frontières. «Cette manifestation se veut un rendez-vous annuel inaugurant chaque saison culturelle par un programme riche en activités culturelles et artistiques. C’est aussi une occasion pour égayer les soirées ramadanesques par des concerts, des expositions, des ateliers d’arts plastiques et de musique, des représentations théâtrales et des tables rondes», a indiqué à ALM le président de l’association Tanger-Médi-Atlantique, Rachid Amahjour.
Organisée par l’association Tanger-Médi-Atlantique en partenariat avec l’Institut Cervantès et la délégation de la culture de Tanger, cette manifestation est animée par des artistes de la région du Nord et ceux de l’autre rive de la Méditerranée. Cette 3ème édition a été inaugurée par une soirée de Gnawa, animée par le groupe local du Mâallem Abdellah El Gord. Le spectacle s’est poursuivi par un autre concert du trio de flamenco : le chanteur Jesus Chozas, le guitariste Rafaël Andújar et la danseuse Cynthia Cano. Ce groupe madrilain a suscité l’admiration du public tangéroise et les férus de l’art de flamenco. Ce festival a dédié un espace de son programme pour célébrer la chanson arabe des années 70. Les répertoires de célèbres chanteurs arabes, produits pendant les années 70, ont été interprétés au cours de deux soirées, respectivement par le jeune artiste tangérois Anwar Hamdane et le groupe «Les enfants de la paix».
La 3ème édition de ce festival organise aussi pour les soirées ramadanesques d’autres concerts de musique andalouse, de Madih et Samaâ.
Le grand pianiste marocain Hédy Saheb-Ettaba, qui vit entre Paris et Tanger, est attendu pour se produire le mois prochain dans la grande salle du complexe Dawliz. Une autre soirée de musique rock sera également au programme du mois prochain avec le groupe allemand «Muff Potter». Les organisateurs veulent ainsi diversifier le rythme de ces concerts en programmant cette soirée avec des jeunes musiciens de Pop venant de Münster (Allemagne).
Le programme de ce festival comporte des expositions : une exposition individuelle sous le thème «Café Soluble» de l’artiste Dina Salama à la galerie de l’Institut Cervantès et une autre exposition individuelle de l’artiste photographe suisse Franziska Amsel à la galerie Al Kasbah. Ce festival s’est distingué par l’exposition collective de la caravane des arts singuliers avec la participation des artistes peintres français et ceux de la région du Nord et dont leurs œuvres sont exposées à la galerie «Linéart».
Cette troisième édition organise, dans le cadre des activités de l’Université Ibn Battouta d’automne, des ateliers, de tables rondes et des lectures de poésie. A cet effet, des hommes de lettres, des artistes et des intellectuels seront au rendez- vous pour discuter des créations et des œuvres dans différents arts durant les années 70. L’Institut Cervantès abrite par ailleurs un atelier de gravure, encadré par l’artiste peintre espagnol, Alberto Valverde, au profit d’une vingtaine d’artistes peintres de la région du Nord.
Le guitariste espagnol, Rafaël Fernandez Andujar, encadre pour sa part un atelier de guitare au Conservatoire de musique de Tanger. Deux autres ateliers de théâtre et de courts-métrages seront programmés pour le mois d’octobre prochain.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *