Tanger : Éduquer pour s’adapter aux changements climatiques

Tanger : Éduquer pour s’adapter aux changements climatiques

La caravane sur les changements climatiques a fait escale, jeudi 17 novembre, à Tanger. Destinée à visiter huit Centres d’éducation et d’environnement à travers le Maroc, la programmation de cette caravane comporte une exposition dont l’inauguration a eu lieu la même journée à l’Institut national de l’action sociale. «Cet événement vise à sensibiliser et éduquer les jeunes pour mieux s’adapter aux changements climatiques», explique Saïd Chakri, secrétaire général de l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la Terre de Tanger (AESVT). Par ailleurs, cet événement, organisé grâce à l’appui de l’Agence suisse du développement et de la coopération, permet de montrer aux jeunes «la dégradation de l’environnement, causée par la surexploitation des ressources naturelles, telle la déforestation, qui accentue elle aussi les risques de catastrophe», affirme le responsable à l’ambassade de Suisse au Maroc, Fabrizion Poretti. Ce dernier poursuit que la Direction du développement et de la coopération (DDC) à l’ambassade de Suisse a lancé un programme global pour soutenir des projets énergétiques et des mesures d’adaptation au changement climatique tant au niveau national qu’international. M. Poretti fait part que la DDC cherche, à cet effet, à favoriser l’exploitation durable des ressources naturelles et contribuer au renforcement des mécanismes d’intervention et de prévention afin de réduire l’impact des catastrophes naturelles. Il ajoute que l’organisation de cette exposition, en partenariat avec l’AESVT, l’ambassade de Suisse au Maroc, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Tanger-Tétouan, s’inscrit dans le cadre de l’appui aux efforts des Nations Unies pour l’éducation au service du développement durable.
Intervenant à cette occasion, le directeur du projet environnement et développement durable au ministère de l’éducation nationale, Abdelaziz Ankouri, tient à mettre en exergue l’importance de l’éducation, qui se définit comme un élément essentiel de la réponse mondiale aux changements climatiques. «L’éducation aide les jeunes à comprendre et à tenter d’atténuer l’impact du réchauffement planétaire. Elle les encourage ainsi à changer d’attitude et de comportement pour faciliter leur adaptation aux tendances liées au changement climatique», souligne-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *