Tanger : formation sur la nutrition caprine

Tanger : formation sur la nutrition caprine

L’alimentation et la conduite des troupeaux de chèvres demeurent peu maîtrisées par les éleveurs de caprins. A cet effet, l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) de Tanger, en collaboration avec la Direction régionale de l’agriculture (DRA) de la région et l’Association nationale ovine et caprine (ANOC), a organisé, dernièrement, une session de formation sur la nutrition caprine. Destinée à une trentaine d’éleveurs de chèvres de la région Nord, cette manifestation s’est déroulée dans le domaine expérimental de Boukhalef. «Cette session de formation à caractère pratique vient après la journée de formation organisée auparavant pour expliquer les techniques de fabrication du fromage fermier de chèvre aux éleveurs et membres de groupements et associations œuvrant dans le domaine de la fabrication du fromage», selon les organisateurs. Assurée par deux chercheurs de l’INRA, cette session de formation s’assignait pour objectif «de sensibiliser les éleveurs de chèvres sur les principes de base pour la formulation des rations en fonction des stades physiologiques des animaux ainsi que sur la nature des différents aliments de bétails disponibles sur le marché et leurs principales caractéristiques», a indiqué Rachid Mrabet, chef du Centre régional de la recherche agronomique (CRRA) de Tanger. Il est à noter que cette session de formation a été organisée dans le cadre d’un projet multidisciplinaire sur l’élevage caprin. Lequel bénéficie de l’appui de la coopération belge à travers les Fonds de recherche appliquée belge. «Ce projet mène des activités de recherche et de transfert de technologie en matière d’élevage caprin en collaboration avec la DRA de Tanger-Tétouan et l’ANOC», a-t-on noté. Il est à rappeler que le CRRA de Tanger organise chaque année une série de formation au profit des éleveurs de caprins. Créé au début des années 60, ce centre est la structure représentant l’INRA au niveau de la région Nord. Sa zone d’activité s’étend du nord-ouest atlantique à Al Hoceima. Alors que sa mission principale consiste essentiellement à participer au développement agricole de la région et mener des actions de recherche dans l’élevage caprin, la préservation de l’environnement et des ressources naturelles et le développement des filières agricoles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *