Tanger : La ville est sous le choc d’un accident mortel de la circulation

Tanger : La ville est sous le choc d’un accident mortel de la circulation

Le lundi matin aux urgences du Centre hospitalier provincial Mohammed V, des survivants d’un grave accident de la circulation avaient encore du mal à réaliser ce qui s’est réellement passé. Leurs blessures sont différentes allant de simples fractures à un grave traumatisme crânien. D’après les témoignages de Saïd Dana qui souffre d’un traumatisme thoracique, «l’excès de vitesse a été à l’origine de la collision entre l’autobus dans lequel je me trouvais et un véhicule qui venait en sens inverse à notre direction. Je venais juste de prendre l’autobus à un arrêt situé au niveau de Tanja Balia. Le chauffeur conduisait à une grande vitesse. L’accident s’est produit seulement à quelque 500 mètres de l’arrêt où j’ai pris le bus».
Des sources officielles rapportent que l’accident s’est produit vers 8 heures 15 minutes à Tanja Balia, aux environs de la ville de Tanger. Lorsqu’un autobus est entré en collision frontale avec un véhicule de transport de personnel à son bord une trentaine d’employés qui les transportait à leur lieu de travail aux alentours de Ksar Sghir. Le bilan de ce drame est très lourd : six morts et trente-trois blessés dont dix-sept dans un état grave. Selon la même source, les blessés ont commencé à arriver à l’hôpital Mohammed V à partir de 8 heures 30 minutes. Le premier blessé qui devait y être transporté était dans un état grave et mutilé de l’un de ses deux membres supérieurs. «Le premier blessé à être évacué vers les urgences est décédé au cours du trajet. Ce décès a ramené ainsi le bilan à six morts. Puisque les cinq autres sont décédés sur le lieu de l’accident», affirme le directeur du Centre hospitalier provincial Mohammed V, Mohamed Sidqui.
Pour faire face à cette situation, «le nombre de médecins a été renforcé que ce soit par des traumatologues ou des généralistes au niveau des urgences», explique le délégué du ministère de la Santé à la préfecture Tanger-Assilah, Lahsen Rachidi. Et de préciser que les blessés légers ont reçu les premiers soins et ont quitté les urgences. «L’hôpital a pris l’initiative de faire subir le scanner à dix-sept blessés en état grave pour lever toute ambiguïté en matière de traumatisme», a-t-il affirmé.
Ce responsable poursuit que ces dix-sept personnes souffrent généralement de blessures graves avec polytraumatisme.
«Sur les dix-sept blessés, un seul cas a été admis au service de réanimation». Et de faire remarquer que «tous ces blessés hospitalisés sont pris en charge pour pouvoir suivre leur traitement. Certains devaient être admis au bloc opératoire pour arrachement du ligament ou pour fractures». En plus du seul blessé décédé au cours du trajet vers les urgences, les cinq autres victimes mortes sur les lieux de l’accident ont été évacuées vers la morgue municipale de l’hôpital Duc De Tovar.
Notons que le wali de la région Tanger-Tétouan, Mohamed Hassad, accompagné du nouveau président du conseil préfectoral de Tanger-Assilah, Abdelhamid Abarchane et des représentants des autorités locales s’est rendu, la même journée, à l’hôpital Mohammed V pour s’enquérir des moyens mis en œuvre pour le renforcement du personnel médical et paramédical ainsi que des soins apportés aux blessés admis aux différents services.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *