Tanger : La ville poursuit la rénovation de ses hôtels

La ville du détroit poursuit la rénovation de son secteur hôtelier. Ce programme de rénovation concerne toutes les catégories d’hôtels. Mais à un rythme plus lent que les autres destinations touristiques. La plus importante opération de rénovation concernera prochainement l’hôtel Solazur. D’une capacité d’hébergement de 700 lits (360 chambres), il représente 12% de la capacité totale des établissements hôteliers de la ville. Et il a connu, il y a quelques années, une dégradation au niveau de ses équipements, ce qui a entraîné son déclassement de 4* à 3*. Le groupe libyen Laficon (Libyan Arab Foreign Investment Corporation), nouveau propriétaire de l’hôtel Solazur, ambitionne la rénovation complète de cet établissement. Selon le délégué provincial du tourisme de Tanger, Rachid Ihdem, Tanger est bien engagée à la poursuite de ce programme de rénovation. «Le rapport de la dernière commission régionale de classement des établissements touristiques n’a fait état d’aucun cas de déclassement. Ce qui montre l’implication des professionnels de ce secteur pour la réussite du programme de rénovation, et ce, grâce à la mise en valeur ou la rénovation de leurs hôtels», explique-t-il.
Outre la rénovation de grands hôtels de haut et moyen standing, ce programme de rénovation a concerné quelques petits établissements. Il s’agit entre autres de l’hôtel Charf 3* de 18 chambres qui vient d’ouvrir après sa rénovation. Le secteur hôtelier a été aussi marqué par la rénovation de quelques établissements hôteliers de catégorie inférieure. Comme c’est le cas de l’hôtel Marco Polo 2* qui a été dernièrement rénové. Avec ses 35 chambres, cet établissement dispose d’une capacité d’hébergement de 84 lits.
Par ailleurs, les dernières opérations de rénovation ont contribué grandement au renforcement de l’infrastructure hôtelière de la ville. Il s’agit entre autres des hôtels Rif, Ramada Les Almohades ainsi que Oumnia Puerto. Concernant l’hôtel Rif, il a été fermé pendant plusieurs années à cause de l’état de délabrement. Cet établissement, qui a été créé en 1938, est considéré comme un patrimoine historique de la ville. Ce qui a poussé les autorités à intervenir pour sa rénovation qui a nécessité une enveloppe de 27 millions DH.
La réouverture de l’hôtel Rif & Spa, a eu lieu en avril 2006. Gardant son ancienne architecture, cet hôtel dispose d’une capacité hôtelière de 260 lits (130 chambres). Propriété du groupe espagnol Ibiza- Tanger, l’hôtel Oumnia Puerto a été complètement rénové en 2004. Il dispose d’une capacité d’hébergement de 200 lits (99 chambres). Quant à l’hôtel Ramada Les Almohades 4*, l’opération de rénovation a concerné seulement ses 138 chambres. Situé sur la côte et à proximité des plus prestigieux hôtels de la ville, cet hôtel est d’une capacité d’hébergement de 276 lits.
Rappelons que Tanger est au cœur du programme de la Vision 2012 et connaît de grandes avancées dans le tourisme. Avec de grands projets touristiques réalisés ou en cours de réalisation. Ainsi, 29 000 lits hôteliers sont programmés pour être réalisés dans les prochaines années et qui s’ajouteront aux 7000 lits que comptent actuellement les établissements hôteliers de la ville.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *