Tanger : Le CJD en conclave

Le Centre des jeunes dirigeants (CJD) a tenu, les 22 et 23 juin 2007, son 3ème congrès sous le thème «L’art d’entreprendre, apprendre, accompagner, réussir». L’objet de cette manifestation, selon les membres de cette association, est «de partager notre conviction quant à l’importance de l’accompagnement global pour la promotion et le développement de l’entrepreneur et d’en débattre avec des acteurs éminents et internationaux».
Les travaux de la séance inaugurale ont été présidés par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, Salaheddine Mezouar. Lors de cette séance, le président de la section locale du CJD à Tanger, Mohamed Hafnaoui, a mis en exergue les atouts de la ville du détroit. «A Tanger, on vient pour investir et on y reste pour le plaisir», a-t-il souligné. Il a ensuite expliqué les actions de la section Tanger, notamment la création, avec les cinq centrales syndicales, du programme de renforcement des capacités de médiation (RECAM), visant à favoriser les relations entre les chefs d’entreprises et les représentants de la masse salariale.
De son côté, le président sortant, Zakaria Fahim, a indiqué que six ans après la création du CJD, «nous sommes fiers des valeurs que nous avons acquises et nous sommes persuadés que le CJD est le seul endroit où les jeunes peuvent évoluer et s’ancrer dans l’avenir, mais aussi dans la durée », faisant remarquer «qu’il nous appartient d’instaurer un nouveau cadre de référence pour les jeunes entrepreneurs et d’être ambitieux pour nous-mêmes et pour notre pays».  Intervenant lors de cette séance inaugurale, M. Mezouar a souligné qu’en six ans, « le CJD a consommé quatre présidences, chacune a apporté sa touche personnelle à ce mouvement », indiquant aussi que le CJD est parvenu à être présent dans les initiatives qui ont œuvré pour une «transformation positive du paysage économique national». La séance inaugurale a connu la signature de deux conventions. La première convention a été signée entre le CJD et l’Association des jeunes entrepreneurs d’Espagne. La deuxième convention a été signée entre le Centre et l’Université Hassan II de Casablanca.
Le programme de la séance d’ouverture a par ailleurs été marqué par la remise des trophées à des membres et des partenaires du CJD. Il est à rappeler que ce 3ème congrès a clôturé le mandat de deux ans du président sortant. A cette occasion, le nouveau président du CJD, Abdelali Fahim, élu le 10 février 2007 et qui débutera officiellement le 1er juillet prochain son mandat, a indiqué que le CJD continue à se focaliser sur le développement humain des dirigeants d’entreprises. «Nous continuons à travailler sur des actions favorisant l’environnement de nos entreprises. Aujourd’hui, on est présent dans quatre régions, notre ambition est de dépasser le cap de dix régions voire de couvrir la totalité des régions».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *