Tanger : Le lycée Regnault célèbre son centenaire

Tanger : Le lycée Regnault célèbre son centenaire

Ayant ouvert ses portes en 1913, le lycée Regnault trône par son style architectural arabo-mauresque sur l’un des anciens quartiers européens de la ville. Les festivités pour célébrer le centenaire de cet établissement scolaire français se sont distinguées, entre autres, par des expositions d’œuvres d’art, des concerts ainsi que la publication d’un livre témoignage «Nos années lycée» ainsi que la réalisation d’une chanson et d’une grande sculpture.

«La longue vie du lycée Regnault repose sur un socle de valeurs universelles pérennes : tolérance, égalité homme/femme, respect de l’autre», indique Annick Depardieu, proviseur du lycée Regnault, lors de la cérémonie officielle organisée, samedi 18 mai, pour célébrer cet événement.

Par ailleurs, le lycée Regnault de Tanger est considéré comme le plus ancien établissement scolaire français au Maroc. Cet établissement a accueilli depuis sa création il y a un siècle, des générations d’élèves dont plusieurs sont devenus de grandes personnalités telles que l’actuel président tunisien Moncef Marzouki, le ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération Youssef Amrani, le Prix Goncourt 1987 Tahar Ben Jelloun ainsi que les deux célèbres scénaristes et cinéastes tangérois Farida Benlyazid et Jillali Ferhati.

«Beaucoup d’établissements d’enseignement français à l’étranger, comme celui-ci, ont accompagné l’histoire des pays dans lesquels ils sont implantés et ont contribué à former des générations de citoyens, d’entrepreneurs, d’artistes et de dirigeants», affirme Anne-Marie Descôtes, directrice de l’Agence française pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE).

Cette responsable poursuit que le lycée français de Tanger a continué, au fil du temps, d’être un établissement d’excellence et d’innovation pédagogique.

«Le lycée Regnault est aussi un lieu de rencontre, de liberté, d’échange et d’amitié entre nos deux pays en s’appuyant notamment sur les élèves marocains qui constituent plus de la moitié de ses effectifs», souligne Mme Descôtes.

Cette cérémonie officielle a été marquée par plusieurs activités, dont le lever du rideau sur la sculpture du centenaire installée dans l’enceinte du lycée Regnault.

Cette belle sculpture est l’œuvre de l’artiste-peintre tétouanais Mustapha Failali, qui enseigne depuis 1999 à ce même établissement. Et au grand bonheur de l’assistance, les deux artistes Omar Mafoudi et Saïd Ouarzaz ont pu réaliser tout au long de la soirée une belle fresque en rapport avec le thème de cet événement.n

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *