Tanger : Le phénomène du commerce ambulant persiste

Tanger : Le phénomène du commerce ambulant persiste

Les marchands ambulants envahissent les lieux publics même les quartiers les plus huppés à Tanger pour la commercialisation de leurs marchandises. La Chambre de commerce, d’industrie et des services de Tanger (CCIST) a reçu un nombre important de réclamations de la part des commerçants réglementés déplorant la recrudescence du phénomène du commerce informel et l’occupation du domaine public par les petits vendeurs et les ferrachas. C’est ce qui ressort de l’assemblée générale de la CCIST, tenue dernièrement et qui s’est distinguée par la projection d’un film documentaire traitant de la problématique des marchands ambulants, qui constitue une vraie menace pour les commerces réglementés à Tanger. Les membres de la CCIST ont appelé, au cours de cette assemblée, les autorités locales, les conseils élus et tous les intervenants concernés à se mobiliser pour la lutte contre le commerce informel, qui exerce une concurrence déloyale envers les professionnels réglementés. Ils ont aussi lancé un appel aux responsables locaux à s’intéresser à la dimension sociale des marchands ambulants pour leur permettre d’assurer leurs droits au travail et à la pratique du commerce en conformité avec les réglementations en vigueur. Les participants à cette assemblée ont dénoncé certaines pratiques- qui favorisent la recrudescence du phénomène du commerce informel- dont la vente et la location des espaces publics exploités particulièrement par ces vendeurs non réglementés. Ils prévoient l’élaboration d’une étude de cette problématique du point de vue juridique, et ce en matière de l’exploitation du domaine public et la question de la compétitivité entre les professionnels. Les membres de la CCIST ont mis l’accent sur la nécessité de la modernisation et l’équipement des marchés- pilotes en infrastructures, qui doivent être bien organisés et soumis au contrôle. Ils ont souligné l’importance du rôle de la Chambre dans l’organisation du secteur du commerce et des services, en augmentant sa marge de manœuvre au niveau de ses prérogatives. Ils ont ainsi fait part de l’organisation d’une journée d’étude autour du secteur du commerce. Les membres de la CCIST ont entre autre mis l’accent sur la nécessité de respecter les règles d’hygiène dans les marchés et les centres commerciaux, en conformité avec la charte nationale d’environnement, en vue de la conservation de l’aspect esthétique de la ville de Tanger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *