Tanger : Le problème de la gestion des ordures à l’ordre du jour

Tanger : Le problème de la gestion des ordures à l’ordre du jour

Le problème de la gestion des ordures ménagères s’est aggravé à Tanger pendant la période estivale. Les habitants ne cachent pas leur indignation devant la prolifération des déchets dans la majorité des quartiers de la ville. Ce phénomène occupe ces derniers temps le devant de la scène, du fait qu’on enregistre un nombre important de points noirs un peu partout à Tanger. Les travaux de la session ordinaire du mois de juillet, qui vient d’avoir lieu, se sont consacrés à la discussion du problème de la gestion des ordures ménagères. Les conseillers présents à cette séance ont tous convenu de la nécessité de l’amélioration des services de collecte en particulier des déchets ménagers, surtout que la commune urbaine consacre près de 19% de son budget de fonctionnement au volet de l’assainissement solide. Ils ont également déploré la mauvaise image que donne la majorité des quartiers, dont ceux les plus huppés de la ville, envahis par des détritus et des bennes sales et pleines à craquer d’ordures ménagères. Par ailleurs, les représentants de la société civile et les élus locaux ont montré, lors des différentes manifestations organisées dernièrement, leur engagement à résoudre le problème de la prolifération des ordures à Tanger, tout en appelant tous les responsables et les autres partenaires à intervenir pour contrecarrer ce phénomène. En réponse à leur appel, le maire Fouad El Omari s’est dit préoccupé par ce phénomène et a fait incomber cette prolifération des déchets au grand nombre d’habitants, qui ne cesse d’augmenter depuis la mise en service, dès janvier 2007, de la société espagnole Tecmed. Laquelle est spécialisée dans la gestion du service de l’assainissement solide. Le maire de Tanger a affirmé que la résolution de ce problème devrait passer par la révision du cahier des charges, et ce en prenant en compte en particulier la croissance démographique. Les conseillers participant à cette session ont convenu aussi de la nécessité de la création, au sein du conseil communal, d’un comité de suivi et contrôle de la société délégataire en charge de gestion du service de l’assainissement solide. Certains d’entre eux ont tenu à exprimer leur mécontentement quant à la dégradation constante du service de Tecmed. Les conseillers locaux se sont montrés, à la fin de cette session, déterminés à mettre, tous, la main à la pâte pour pouvoir venir à bout de ce problème. Ils ont décidé, de ce fait, de se réunir en ce mois de septembre en session extraordinaire pour la gestion des déchets solides.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *