Tanger : Le tourisme affecté par le Ramadan

Tanger : Le tourisme affecté par le Ramadan

Les professionnels du tourisme en particulier les hôteliers et restaurateurs à Tanger ne peuvent pas, en ce mois sacré du jeûne, tirer facilement leur épingle du jeu. Alors qu’à l’instar des autres destinations côtières, le mois d’août- qui coïncide cette année avec le Ramadan- était considéré pour la ville une période de haute saison touristique. «Pour la deuxième année consécutive, le Ramadan vient bousculer la période estivale. Surtout que le mois sacré dure cette saison tout au long d’août. Les touristes nationaux en particulier les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont préféré de ce fait avancer leurs grandes vacances d’été. Les Marocains préfèrent jeûner chez eux», expliquent les professionnels du tourisme. Rappelons que la saison estivale à Tanger se distingue cette année par le renforcement du parc hôtelier par l’inauguration, le 31 janvier, de l’Ibis Moussafir City Center et la réouverture il y a quelques mois de l’hôtel Solazur. Et les établissements d’hébergement touristique dans leur ensemble ont enregistré, au cours du mois de juillet, les plus forts taux d’occupation, ce qui leur permet, selon les professionnels, de compenser la baisse des recettes prévue durant le mois de Ramadan, qui coïncide avec le mois d’août. «Les établissements d’hébergement touristique ont affiché complet pratiquement pendant tout le mois de juillet», note-t-on. Selon Sanae Bakkali Kasmi, Guest relations manager à El Minzah Hotel de Tanger, les taux d’occupation sont inférieurs à ce qu’ils devaient être, comme d’habitude, au cours du mois d’août. «En plus des clients qui viennent faire du tourisme de loisir, El Minzah -dont 80% de sa clientèle est composée des étrangers- continue de connaître, en mois d’août, l’arrivée chaque semaine d’un autre type de clientèle, qui ont l’habitude d’effectuer du lundi au vendredi leur séjour d’affaires», précise-t-elle. Par ailleurs, les professionnels du tourisme se disent fournir de grands efforts pour rendre leurs prestations de services plus attractives. D’autant plus que Tanger se distingue au cours du mois d’août par un beau temps ainsi que par la beauté et le calme qui caractérisent ses plages… «Nous avons programmé des activités ramadanesques dont des soirées musicales et des menus spéciaux pendant le Ramadan. Nos clients étrangers qui aiment faire le tourisme culturel peuvent y découvrir nos habitudes pendant ce mois sacré. Nous tablons ainsi sur un taux moyen d’occupation de 40% pendant le mois d’août», dit Mlle Bakkali Kasmi, avant de conclure: «on s’attend en général à une reprise du tourisme à Tanger, au début de septembre. Notre établissement a reçu un grand nombre de réservation pour ce mois».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *