Tanger : Les services vétérinaires livrent leur diagnostic

Tanger : Les services vétérinaires livrent leur diagnostic

Quelque 7022 chiens ont été vaccinés contre la rage dans la préfecture de Tanger- Asilah et la province de Fahs Anjra. 596 chiens y ont été abattus. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la première campagne de prophylaxie organisée, en 2008, par les services vétérinaires publics de Tanger. «Nous avons effectué, en 2008, trois campagnes de prophylaxie. La première consistait à vacciner des chiens à propriétaires contre la rage», explique Mohamed Zardoune, chef du service vétérinaire de la DPA de Tanger.
«Les deux autres campagnes ont été effectuées par des vétérinaires privés mandatés par la direction de l’élevage dans neuf zones de prophylaxie. La deuxième campagne a permis la vaccination de 153.534 têtes d’ovins contre la maladie de langue bleue. Tandis que 190.337 têtes d’ovins et caprins ont été vaccinées contre la peste des petits ruminants», poursuit M. Zardoune.
La mise à niveau de la filière avicole s’inscrit dans le cadre des actions menées par les services vétérinaires. «Nous avons reçu, en 2008, 180 demandes d’autorisations d’élevages avicoles dont 90 ont été autorisées. Nous avons procédé, de même, à l’autorisation de 48 engins de transport de volailles vivantes», note M. Zardoune.  Par ailleurs, les services vétérinaires de la DPA de Tanger ont contrôlé, en 2008, 4.544 tonnes de viande rouge. Quelque 60 tonnes ont été saisies au niveau de 11 abattoirs agréés. Soit, une part de 13 kg pour 1000 de la quantité totale de viande rouge contrôlée. 8.418 tonnes de viande blanche ont été contrôlées, l’année dernière, soit une progression de 2 000 tonnes par rapport à 2007.
Les services vétérinaires ont saisi 14 tonnes dans les trois abattoirs agréés. Soit une part de 1,3 kg pour 1000 de la quantité totale de viande blanche contrôlée. Concernant les produits de pêche, les services vétérinaires ont procédé, en 2008, au contrôle de 9 915 tonnes de poisson dans la halle de Tanger.
Ils y ont saisi 84 tonnes à cause notamment de l’altération et des infestations parasitaires des produits contrôlés.
Ils ont contrôlé 939 tonnes de poisson frais certifié à l’exportation pour dix établissements agréés. «Nous avons contrôlé et certifié à l’exportation 4.583 tonnes de crevettes décortiquées et fabriquées par cinq établissements agréés. 27 tonnes de céphalopodes et 2431 tonnes de crustacés ont été contrôlés au niveau des bateaux congélateurs de pêche hauturière. 831 tonnes de semi-conserve d’anchois ont été contrôlées et certifiées à l’exportation pour trois établissements agréés», note M. Zardoune. Et d’ajouter que «les produits carnés destinés à l’exportation sont soumis au même procédé. Nous avons contrôlé 2 400 tonnes de boyaux salés».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *