Tanger : L’UNTM réagit à la démission de son secrétaire provincial

Tanger : L’UNTM réagit à la démission de son secrétaire provincial

C’est dans une salle comble qu’a eu lieu la rencontre communicative organisée, jeudi 19 mars, par l’Union nationale du travail du Maroc (UNTM). Présidée par Mohamed Yatim, secrétaire général, cette rencontre est tenue suite à la démission du secrétaire provincial de l’UNTM à Tanger, Mohamed Sandi. Celui- ci avait expliqué, il y a plus d’une dizaine de jours, lors de l’annonce de sa démission, que cette décision avait été prise en réaction contre l’exploitation de l’action syndicale pour la réalisation d’objectifs politiques au sein du bureau national de l’UNTM.
Les participants à cette rencontre communicative ont souligné l’importance de cette manifestation qui entre dans le cadre d’une série d’activités organisées par cette organisation syndicale. Surtout que «cette rencontre coïncide avec les mutations que connaît le domaine syndical concernant notamment l’impasse dans laquelle se trouve le dialogue social», a- t-on noté.
Intervenant à cette occasion, M. Yatim a indiqué que l’UNTM poursuivait son militantisme en offrant un nouveau souffle et une nouvelle vie à l’action syndicale au Maroc. Il a tenu aussi à mettre en exergue les efforts déployés par le bureau syndical provincial à Tanger.
Et pour répondre au secrétaire provincial démissionnaire, qui avait annoncé au lendemain de sa démission le retrait collectif de quelque 800 membres de douze bureaux syndicaux au niveau du secteur privé, le secrétaire général de l’UNTM a qualifié le bureau provincial de Tanger «d’une organisation syndicale citoyenne qui demeure présente et forte, regroupant tous ses membres constitutifs», avant de souligner la solidarité des membres de ce bureau avec les zones industrielles touchées par les dernières inondations survenues le 23 octobre dernier à Tanger. «Nous avons ainsi émis un communiqué de solidarité avec les entreprises sinistrées en appelant le gouvernement à intervenir pour leur apporter son aide et son soutien». Le secrétaire général a poursuivi que l’UNTM est une organisation syndicale indépendante, ne faisant pas l’amalgame entre les actions politiques et celles syndicales. «Les décisions de l’UNTM sont prises indépendamment de toute emprise du PJD ou du Mouvement de l’unité et la réforme», faisant remarquer que son organisation syndicale «est ouverte à tous les ouvriers en faisant abstraction de leur appartenance politique, sociale, de la défense des droits de l’Homme…».
A noter que l’UNTM est parmi les quatre centrales syndicales nationales ayant appelé à l’organisation de la marche des salariés qui a été prévue dimanche dernier et ayant été reportée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *