Tanger : Opération de contrôle du parc hôtelier

Tanger : Opération de contrôle du parc hôtelier

A l’instar du reste du Maroc, les hôtels et les maisons d’hôtes classés de la ville du détroit sont destinés à subir, chaque année, une importante opération de contrôle. Les résultats de cette opération, qui vient d’être lancée, seront rendus publics au début de l’an 2011. Selon les professionnels, les visites de contrôle annuelles effectuées par la CRC encouragent les établissements d’hébergement touristique de la ville à faire, annuellement, un véritable lifting et à bien s’équiper afin de se mettre au diapason des nouveaux projets hôteliers réalisés ou en cours de réalisation. Et surtout que Tanger, qui compte actuellement près de 6000 lits, est destinée à atteindre quelque 23.000 lits à l’horizon 2015. «En général, les promoteurs doivent faire une demande de contrôle auprès de la délégation pour pouvoir obtenir le classement de leur nouvel établissement hôtelier. Cette première opération de contrôle sera suivie par d’autres visites effectuées par des CRC régies par arrêté du ministère du Tourisme. Ce type de contrôle ne doit pas être perçu comme une sanction mais un moyen de mise au point et un suivi de tout projet d’hébergement touristique», explique Salah Chakor, directeur de l’Institut de technologie hôtelière et touristique et membre de l’actuelle CRC à Tanger. Par ailleurs, la CRC qui est régie par le ministère de tutelle est composée notamment du délégué du tourisme, du directeur de l’Institut de technologie hôtelière et touristique ainsi que des représentants des trois associations de l’industrie hôtelière, des restaurateurs et des agences de voyages et ceux de la wilaya et de la protection civile. Et selon les professionnels, cette opération de contrôle s’assigne pour objectif principal de s’enquérir de la conformité des conditions générales de l’établissement aux critères de la classification qui sont arrêtés par le ministère. «Il s’agit aussi de la vérification de la conformité des prestations de services et la qualification du personnel aux normes minimales et l’inspection de l’état des établissements concernant leur conformité aux prescriptions des règles d’hygiène, de salubrité publique et de sécurité. La CRC doit faire également le contrôle de l’état des installations communes, des chambres, de l’ameublement, des dépendances et installations de services ou animation», note- t-on. Par ailleurs, les dernières données émises par l’Observatoire du tourisme indiquent que les établissements hôteliers à Tanger ont enregistré un total de 74.897 nuitées en octobre 2010 contre 64.030 nuitées dans le même mois de l’année précédente. Les mêmes données font part que la ville a connu aussi et depuis le début de l’année 2010 une progression de 14 % des nuitées en comparaison à la même période de l’année 2009.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *