Tanger : Pour l’adhésion des textiliens au programme Moussanada TI

Tanger : Pour l’adhésion des textiliens au programme Moussanada TI

Destinée aux professionnels textiliens, une rencontre a été tenue, jeudi dernier, sous le thème «Les systèmes d’information, levier d’amélioration de la productivité de votre entreprise». Organisés par le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME) en partenariat avec l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement, les travaux de cette rencontre se sont distingués par la présentation de «l’offre de Moussanada TI, qui est une composante du programme Moussanada», a-t-on noté. Rappelons que six segments sont définis pour le secteur du textile et habillement (TH). Il s’agit de la confection en sous-traitance, la confection en co-traitance, la confection en produit fini, la bonneterie intégrée (partie amont: tricotage maille fine et grosse maille), l’amont (filature, tissage, teinture et finissage) et l’animation et traitement (sérigraphie, broderie, délavage,…). Le programme Moussanada du secteur TH consiste à accompagner 500 entreprises sur cinq ans, soit 100 entreprises par an à travers une assistance technique et managériale en vue d’améliorer leur compétitivité.
Lors de cette rencontre, les intervenants ont souligné l’importance de Moussanada TI, qui est une offre sectorielle pour acquérir et installer des progiciels métiers adaptés à chaque secteur. Ils ont poursuivi qu’une offre spécifique est destinée aux filières THC, qui vise à favoriser «l’amélioration de la productivité des entreprises opérant dans ces secteurs», a précisé la directrice générale de l’ANPME, Latifa Echihabi. Cette dernière a évoqué les critères d’éligibilité du programme Moussanada TI destiné aux secteurs du THC. Elle a tenu à faire part que les PME éligibles à ce programme affichent une performance économique satisfaisante et réalisant un chiffre d’affaires annuel hors taxes inférieur ou égal à 175 millions de dirhams. «Les entreprises doivent être inscrites au registre de commerce et en situation régulière vis-à-vis de l’administration fiscale et de la CNSS», a dit Mme Echihabi. Par ailleurs, l’ANPME contribue, via le Fonds d’appui à la compétitivité des entreprises (FACE), à hauteur de 60% au coût des prestations (TTC) de service ou d’acquisition des systèmes d’information (progiciels), le reliquat étant financé par l’entreprise. La contribution du FACE peut atteindre 400 mille DH par entreprise pour les offres Moussanada TI et 600 mille DH pour les deux autres offres, à savoir Moussanada transverse et Moussanada sectorielle. Il est à noter que 360 entreprises ont bénéficié de 500 actions dans le cadre de Moussanada. Alors que 115 autres sont éligibles au programme Moussanada TI pour quelque 129 actions.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *