Tanger : pour une formation continue de guides touristiques

Tanger : pour une formation continue de guides touristiques

à Tanger, les métiers des guides et accompagnateurs de tourisme se sont développés avec l’évolution du tourisme. La ville compte actuellement quelque 87 guides de tourisme et 77 accompagnateurs. «Cette activité est réglementée par la loi 30- 96. Laquelle stipule que les candidats habilités à assurer cette activité doivent avoir des diplômes : Bac + 2 pour les guides de tourisme et Bac + 4 pour les accompagnateurs de tourisme», indique Mustapha Agounjab, délégué du ministère du Tourisme à Tanger. Et d’ajouter que le département du Tourisme déploie de grands efforts pour rehausser le standing de cette profession répartie en trois catégories, à savoir les accompagnateurs de tourisme, les guides des villes et les guides des espaces naturels.
Cependant, la ville de Tanger qui ambitionne de redevenir une destination touristique de choix, «souffre d’un manque flagrant de formation en langues de guides et accompagnateurs de tourisme notamment hébraïque, japonaise, russe et néerlandaise», affirme M. Agounjab. Et de faire remarquer que les pays tels que le Japon et la Chine sont de nouveaux marchés émetteurs et pour lesquels le Maroc déploie d’importants efforts en vue de les conquérir. «D’ailleurs la délégation du tourisme à Tanger travaille avec le concours du Conseil régional du tourisme (CRT), l’Institut supérieur international du tourisme (ISIT) Tanger et l’Université Abdelmalek Essaâdi pour l’élaboration d’un programme en vue d’accompagner et mettre à niveau la profession des guides et accompagnateurs de tourisme ainsi que pour les aider à acquérir de nouvelles connaissances et une formation de qualité». Selon les professionnels, la profession du guide touristique se professionnalise de plus en plus à Tanger avec le renforcement du secteur par de nouveaux jeunes lauréats de l’ISIT. «La plupart des professionnels disposent de compétences linguistiques particulièrement en langues anglaise, espagnole, italienne, française et allemande. Nous pouvons actuellement et grâce à ces langues nous servir des guides ou accompagnateurs. Les touristes chinois et japonais parlent généralement l’anglais, tandis que les touristes portugais ont l’habitude de s’exprimer en espagnol», explique Ahmed Taouimi, accompagnateur et ancien président et membre de l’actuel bureau de l’Association des accompagnateurs et guides de tourisme à Tanger. Ce dernier précise que «par exemple, pour les groupes de touristes chinois et japonais qui ne parlent que leur langue maternelle, ils sont toujours accompagnés d’un coordinateur traducteur de langues étrangères», avant d’ajouter que la profession du guide à Tanger «a besoin de nouvelles compétences en langues, surtout que la ville est destinée à redevenir un nouveau pôle touristique avec les nouveaux projets touristiques lancés ou en cours de réalisation».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *