février 23, 2018

 

Tanger : Pour une meilleure prise en charge des enfants autistes

Tanger : Pour une meilleure prise en charge des enfants autistes

L’Institut Princesse Lalla Meryem pour enfants autistes à Tanger a tenu, lundi 7 septembre, son 7ème conseil d’administration. Présidée par Mme Skalli, cette rencontre a été l’occasion de faire le point sur l’état d’avancement des engagements pris par les différentes parties lors du précédent conseil d’administration. «Cette réunion annuelle constitue certes une vraie opportunité pour débattre ensemble, dans le cadre d’une vision stratégique unifiée, la problématique de l’autisme et des alternatives réalistes et réalisables nous permettant de garantir une meilleure prise en charge éducative et sanitaire des enfants porteurs de ce type de handicap», a affirmé Mme Skalli.
La ministre a poursuivi que depuis l’inauguration, en juillet 2002, par SM le Roi Mohammed VI de l’Institut Princesse Lalla Meryem pour enfants autistes, celui-ci «a réalisé d’importants objectifs visant à assurer la protection psychopédagogique des enfants autistes afin de leur garantir une réadaptation médicale, une éducation et une rééducation dans le cadre d’une approche participative».
Et de faire remarquer que des éducateurs avaient été formés dans le domaine de l’autisme et autres, «mais il n’en demeure pas moins vrai que certaines difficultés subsistent. Elles sont souvent liées à la complexité de ce type de handicap, l’absence du dépistage précoce, le manque des éducateurs spécialisés dans le domaine de l’autisme, le staff médical et paramédical et l’insuffisance des établissements d’accueil, etc». Conscient de la complexité de cette pathologie et dans l’objectif de structurer les différents programmes de prévention de ce handicap, «le ministère a déclenché un processus de discussions et de concertations avec des acteurs dans le domaine de l’autisme: l’Institut Princesse Lalla Meryem, des associations opérant dans ce domaine, le collectif Autisme Maroc…», a affirmé Mme Skalli. Et d’ajouter que «la perspective est l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie et un plan d’action sur l’autisme. Cela nous permettra la concrétisation des actions se rattachant à la formation des acteurs en matière de prise en charge de personnes autistes. L’élaboration de supports de communication et de sensibilisation et la création et la gestion des centres régionaux pour personnes autistes». Cette rencontre a été marquée par la signature de deux conventions. La première a été conclue entre l’Institut Princesse Lalla Meryem et le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité. Ce dernier est engagé à accorder 300.000 DH pour soutenir les activités de l’Institut. La deuxième convention a été signée entre la Fondation Gas Natural de la Société Metra Gaz et l’Institut Princesse Lalla Meryem.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *