Tanger : Pour une véritable coopération des services publics d’emploi

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) et l’Association mondiale des services d’emploi publics (AMSEP) ont organisé, les 28 et 29 juin, un séminaire interrégional à Tanger. Son objectif était de créer une véritable coopération des services publics d’emploi pour mieux gérer la circulation des personnes aux fins de travail. Ce séminaire a constitué une tribune d’échanges et «un point de départ pour une coopération efficace et fructueuse des services publics d’emploi», a précisé le directeur général de l’ANAPEC, Hafid Kamal.
Les intervenants à ce séminaire ont discuté de l’émigration et des dispositifs de gestion de la circulation des personnes. «Il y a lieu ainsi de souligner le dynamisme de la coopération entre le Maroc et divers pays de l’Union européenne, matérialisée par la signature de nombreux accords bilatéraux pour le recrutement et la formation de candidats marocains dans différents secteurs visant ainsi la maîtrise de la migration légale, saisonnière et permanente ainsi que la réduction de la migration légale», a expliqué le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, Mohammed Ameur. Les responsables de l’ANAPEC ont présenté, au cours de cette manifestation, leur expérience dans le cadre de la coopération avec l’Union européenne à travers le programme Meda 2 (Appui institutionnel à la circulation des personnes). Il a contribué au développement du dispositif des outils et des procédures de placement à l’international mis en œuvre par l’Agence.   L’ANAPEC est également partenaire, depuis février 2006, du projet AENEAS-Cartaya (Programme de gestion intégrale de la migration saisonnière). Ce partenariat a permis de mettre en œuvre une gestion intégrée de la migration dans ses dimensions de départ et de retour. «La coopération entre la France et le Maroc à travers l’expérience pilote pour le recrutement des travailleurs saisonniers dans la Haute Corse, menée par l’ANAPEC, l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) et l’Agence nationale d’accueil des étrangers et des migrations (ANAEM) en 2007, qui sera étendue à d’autres régions dès la prochaine rentrée est une des expériences qui mérite d’être appuyée encore davantage», a assuré M. Ameur, faisant remarquée que «l’accord bilatéral en matière de travail entre l’Italie et le Maroc a permis aussi dans un premier temps la mise en œuvre de formations pour les Marocains ayant un projet d’émigration en Italie». La programmation de cette manifestation a été marquée par l’organisation de deux tables rondes portant sur les actions menées par les pays d’accueil ainsi que leur appui aux pays de départ des migrants pour les aider à développer leurs dispositifs de gestion de la migration légale pour le travail ainsi que la présentation et des discussions de bonnes pratiques en matière de gestion de la migration. Ces tables rondes ont comporté également la présentation des expériences et des discussions des bonnes pratiques de gestion de migration pour le travail.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *