Tanger : Préserver les métiers de l’artisanat menacés de disparition

Tanger : Préserver les métiers de l’artisanat menacés de disparition

Après la ville de Ronda en Espagne, c’était au tour de la ville du détroit d’organiser la foire consacrée aux métiers de l’artisanat menacés de disparition, qui a pris fin dimanche dernier. Destinée aux artisans des régions de Tanger- Tétouan, Taza-Taounate-Al Hoceima et l’Oriental ainsi que celle de l’Andalousie, cette manifestation «a connu la participation de 27 exposants dont 20 artisans marocains. Cette foire s’inscrit dans le cadre d’un important projet de coopération bilatérale visant la préservation des métiers en voie de disparition dans les régions du Nord du Maroc et de l’Andalousie», affirme Allal Bilrha, chef du projet de la préservation des métiers en voie de disparition au secrétariat d’Etat chargé de l’Artisanat. Et d’ajouter que cette manifestation fait partie d’une série de foires et d’expositions itinérantes consacrées aux métiers de l’artisanat menacés de disparition dont la dernière rencontre qui a eu lieu dernièrement dans la ville de Ronda, située au sud de l’Andalousie. Comme les précédents événements dédiés à l’artisanat, cette foire qui a occupé un grand terrain sur la place Al Massira a consisté en l’exposition des produits représentant ces métiers d’artisanat dont la bijouterie, la menuiserie traditionnelle, la céramique, le zellij, le cuivre et la tapisserie. Selon le délégué régional de l’artisanat de Tanger- Tétouan, Hamid El Gannab, la reliure, le tissage d’étoffes, les chaussures à base de végétaux et la bijouterie figurent parmi les métiers menacés de la disparition. «Le mendil de Fahs Anjra en fait partie, alors que de grands efforts ont été entrepris pour le développement et la commercialisation de ce produit. On cite entre autres la formation continue au profit des artisans de cette province rurale», affirme-t-il, faisant remarquer que la région a connu la mise en place de plusieurs programmes de formation et d’encadrement, qui vont être renforcés bientôt par la réalisation d’un autre projet de centres d’apprentissage au profit des artisans. Il est à noter que le nombre d’entreprises artisanales dans la préfecture de Tanger Assilah et la province rurale de Fahs Anjra s’élève à plus de 7600. Elles font travailler quelque 21 mille personnes. Et parmi les secteurs les plus dominants, dans la préfecture de Tanger-Assilah et la province rurale de Fahs Anjra, figurent en premier lieu le tissage, la couture traditionnelle et la broderie. La menuiserie artistique, l’ébénisterie ainsi que le bois incrusté et peint viennent en deuxième position. Alors que la ferronnerie artisanale occupe la troisième position.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *