Tanger : Programmes d’appui à l’entreprise

Tanger : Programmes d’appui à l’entreprise

Présidée par Ahmed Réda Chami, cette manifestation a été organisée par le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME) en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services et l’Association de la zone industrielle de Tanger (AZIT). Destinées aux entreprises et aux opérateurs des ZI et Tanger Free zone (TFZ), ces journées régionales visaient à faire le bilan des chantiers et des mesures lancés dans le cadre du Pacte national pour l’émergence industrielle en faveur de la compétitivité des PME. «Ces journées régionales de l’industrie ont pour objectif d’informer et de sensibiliser les entreprises sur les programmes d’appui et d’accompagnement qui sont opérationnels et mis à leur disposition pour leur permettre de réaliser des gains substantiels en terme de productivité et de renforcer leur compétitivité tout au long de leur cycle de développement», a-t-on noté. Intervenant à cette occasion, Ahmed Réda Chami a indiqué que les PME, qui représentent 95% des entreprises marocaines, contribuent grandement à la création de richesses au Maroc. Il a également tenu à préciser que ces PME permettent de générer notamment «50% de l’emploi, 20% de la valeur ajoutée, 30% des exportations, 40% de la production et 50% de l’investissement».
Et de faire remarquer que ces PME sont soumises à un ensemble de contraintes liées «à la fragilité de leurs structures, à la faiblesse de leurs moyens humains et techniques, au manque de maîtrise de l’évolution des marchés, à l’insuffisance en matière d’informations, de formations, de conseils, d’innovations et de qualités, ainsi que dans les pratiques managériales, à la croissance des exigences à l’international, à l’impact de l’ouverture des marchés et à la complexité des procédures».
Par ailleurs, ces journées régionales ont été marquées par la présentation des programmes d’appui Moussanada et Imtiaz qui sont destinés à toute entreprise dont le chiffre d’affaires est inférieur ou égal à 175 millions de dirhams. M. Chami a affirmé que l’adhésion à ces programmes demeure timide, du fait que seulement 33 PME ont bénéficié d’Imtiaz et 258 autres de Moussanada. Concernant la région de Tanger- Tétouan, le ministre a poursuivi que 8% des entreprises (63 unités sur 820) ont déposé une demande de candidature pour bénéficier du programme Moussanada. «Seulement 4 % des entreprises de la région (10 entreprises sur 258) ont bénéficié de ce programme», a-t-il précisé. Il est à noter qu’en plus de Moussanada et Imtiaz, un plan national d’aide à la formation est dédié aux entreprises opérant dans les secteurs stratégiques tels que ceux de l’automobile et de l’aéronautique. Ce qui a permis la création de l’institut de formation de l’automobile de Renault et la mise en chantier de plusieurs projets de réalisation des instituts de formation aux métiers de l’automobile à Casablanca, Kénitra et Tanger.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *