Tanger : promouvoir les échanges commerciaux maroco-américains

Tanger : promouvoir les échanges commerciaux maroco-américains

Comme prévu, la ville du détroit a abrité, du 7 au 9 juin, un séminaire autour du thème «Optimisation du commerce dans le cadre de l’Accord de libre-échange (ALE) entre les Etats-Unis et le Maroc». Destinée aux opérateurs de la région de Tanger-Tétouan, cette manifestation de grande envergure a été organisée par l’ambassade des états-Unis à Rabat en coopération avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), la Chambre de commerce américaine et l’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM). Et selon les organisateurs, ce séminaire visait essentiellement à maximiser les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et le Maroc. Il s’inscrivait dans le cadre du Programme de renforcement des capacités commerciales, financé par l’Initiative de partenariat au Moyen-Orient (MEPI) du département d’Etat des Etats-Unis et mis en œuvre par l’International executive services corps (IESC). «Son objectif majeur est de fournir aux opérateurs économiques marocains une meilleure compréhension de l’environnement des affaires aux états-Unis et des opportunités offertes dans le cadre de l’ALE entre les deux pays», a indiqué le directeur de IESC- Maroc, Mohammed Bensouda. Les participants à cet événement ont souligné l’importance de l’ALE signé le 15 juin 2004 entre le Maroc et les Etats- Unis et entré en vigueur le 1er janvier 2006 et ce en vue de renforcer les relations économiques entre les deux pays. Ainsi, les producteurs et exportateurs marocains ont été encouragés à s’informer des avantages offerts par cet accord. Par ailleurs, les relations commerciales se sont améliorées depuis la mise en vigueur de l’ALE entre les deux pays. Les exportations marocaines vers les Etats-Unis sont composées essentiellement de poissons en conserve, de phosphates, d’engrais naturels et chimiques, de composants électroniques, de conserves de légumes et de vêtements confectionnés. Elles ont constitué, en 2008, 3,9% de la totalité des exportations marocaines. Quant aux importations marocaines en provenance des Etats- Unis, celles-ci sont composées, entre autres, des huiles végétales brutes, du maïs, du gasoil, du fuel-oil et des avions. Elles ont représenté, en 2008, une part de 5% des achats extérieurs du Maroc. Les Etats-Unis se sont positionnés, dans la même année, comme le septième fournisseur du Maroc et son sixième client. Il est à noter qu’un autre séminaire similaire se tiendra, du 14 au 16 juin, à Casablanca. «D’autres séminaires de même intérêt seront organisés dans d’autres villes marocaines en automne prochain, où nous ciblerons des secteurs spécifiques comme le textile, le cuir, l’agriculture et l’agrobusiness», a précisé M. Bensouda.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *