Tanger : Réhabilitation de la zone industrielle de Gzenaya

La zone industrielle de Gzenaya vient de faire l’objet d’une convention portant sur la mise à niveau de l’éclairage public, la réhabilitation des espaces verts et la construction du siège de son association. La réalisation de ce projet nécessite une enveloppe globale de plus de 5,2 millions DH. «La présente convention comprend des articles définissant les engagements des différents partenaires et les axes de leur intervention d’une façon réaliste et rationnelle, qui donnera un nouveau visage à cette zone. Elle permettra aussi d’y créer un climat propice à la production dans de bonnes conditions», indique Omar Moro, président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Tanger lors d’une rencontre organisée, lundi 13 février, pour la présentation de ce projet faisant partie d’une grande opération de réhabilitation de la zone industrielle de Gzenaya. Les signataires de la présente convention sont notamment le ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, en tant qu’initiateur de ce projet, la wilaya de la région de Tanger-Tétouan, la commune urbaine de Gzenaya, la filiale de la Caisse de dépôt et de gestion, MedZ, la CCIS de Tanger ainsi que l’Association des investisseurs de la zone industrielle de Gzenaya (AIZIG). «Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une grande opération de réhabilitation de la zone industrielle de Gzenaya», selon les responsables de ce projet. Cette zone s’étend sur une superficie totale de 129 ha dont près de 86 sont attribués à la première et deuxième tranche faisant objet de la présente convention. Le ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies s’engage à contribuer pour un montant de 3,8 millions DH à la réalisation des travaux de la réhabilitation des espaces verts et de la construction du siège de l’Association. Les travaux de la réhabilitation de l’éclairage public nécessitant un coût global de plus de 1,1 million DH, financé en totalité par MedZ. Ils sont confiés à Amendis suite à un contrat conclu entre les deux parties. Quelque 300.850 DH seront versés par l’AIZIG au compte de gestion spécifique au projet décrit à l’article 6 pour la contribution à la réalisation des travaux de construction du siège de l’Association. La CCIS de Tanger est chargée, quant à elle, de la mise en œuvre du programme, objet de la présente convention. Elle est désignée aussi en tant que maître d’ouvrage délégué des travaux relatifs à la réhabilitation des espaces verts et la construction du siège de l’Association.
Il est à noter que la zone industrielle de Gzenaya avait déjà profité d’un projet de mise à niveau dont les travaux avaient été entamés en 2008 avec la réhabilitation par MedZ de la voirie et du réseau d’assainissement pour un montant de 27 millions DH, puis l’aménagement de son entrée principale par Al Omrane. Créée en 1996, cette zone jouit d’un emplacement géo-économique privilégié à près de 11 km de Tanger. Elle comprend 1.299 lots dont 512 réservés à la petite et moyenne entreprise. La zone accueillera à terme plus de 500 entreprises pouvant générer près de 35.000 emplois directs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *