Tanger : Renforcer la coopération entre les ports d’Algésiras et Tanger-Med

Tanger : Renforcer la coopération entre les ports d’Algésiras et Tanger-Med

Le renforcement et l’amélioration des activités de transport et de la logistique constituent un potentiel moteur de développement régional, particulièrement au nord du Maroc et l’Andalousie. C’est ce qui a été affirmé lors d’une conférence de presse organisée, mardi 14 décembre à Tanger, pour la présentation du projet NETPLATBA. Selon les responsables de ce projet, l’élaboration de celui-ci s’était basée sur les informations et les données obtenues dans le cadre des précédentes missions et expériences similaires menées dans le détroit de Gibraltar. Destiné au renforcement de la coopération portuaire entre le Maroc et l’Espagne, ce projet qui a été initié et réalisé par l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA) et le Centre européen des entreprises et innovation d’Andalousie (Eurocei) a été financé par le Programme de coopération transfrontalière Espagne- Maroc de l’Union européenne (POCTEFEX). Les responsables de ce projet ont souligné l’importance du projet NETPLATBA, qui vise le renforcement et l’amélioration des activités de transport et de la logistique dans le détroit de Gibraltar. «Ce projet a pour objectif de constituer un réseau hispano-marocain d’opérateurs logistiques et agents d’appui, ainsi que l’étude de viabilité d’une plate-forme logistique au niveau du détroit de Gibraltar», a-t-on noté. Intervenant à cette occasion, Nicolas Martinez, chef de division de développement au port d’Algésiras a indiqué que le détroit bénéficie d’une position géostratégique privilégiée. Il a ensuite évoqué les opportunités de développement des fonctions logistiques permettant le développement socio-économique dans les deux zones de Cadix et de Tanger- Tétouan (englobant aussi Taza, Al-Hoceima et Taounate). Il a tenu à rappeler, à cet effet, que la majorité des flux commerciaux se faisaient entre les ports de Tanger et Algésiras. De son côté, le sous-directeur général d’Eurocei, Gabriel Represa Vila, a précisé que les deux ports d’Algésiras et Tanger-Med occupent une position stratégique sur le détroit de Gibraltar. Il a appelé, de ce fait, au renforcement de la coopération entre de deux parties, qui devaient être basées sur des relations beaucoup plus de complémentarité que de concurrence, et ce en particulier dans le domaine du transport maritime de marchandises. Il est à noter que la mise en place de la plate-forme logistique et du réseau hispano-marocain vise, entre autres, à fournir aux produits une gamme de services logistiques et complémentaires pour améliorer la qualité de l’offre et son adaptation aux normes européennes; la création d’une structure logistique permettant de stocker les marchandises en provenance de divers points d’origine pour être ensuite traités et commercialisés et la création d’un grand marché qui regroupe une partite importante de la production des deux zones espagnole et marocaine en vue de sa commercialisation ultérieure.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *