Tanger : Renforcer la coopération universitaire germano-marocaine

Tanger : Renforcer la coopération universitaire germano-marocaine

La cérémonie inaugurale officielle de cette manifestation a été présidée par Michael Witter, ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Maroc, qui a souligné l’importance de la région Tanger-Tétouan grâce à sa situation géographique et sa proximité culturelle avec l’Europe. «La région revêt une grande importance pour les relations germano-marocaines, sur les plans culturel, économique et politique», affirme-t-il. L’intervenant poursuit que, sur le plan culturel, la langue allemande est enseignée dans plusieurs établissements à Tanger, dont l’Ecole de traduction du Roi Fahd, le Goethe- Institut et l’Association maroco-allemande (DMG-Nord). «L’Université Abdelmalek Essaâdi entretient des relations de coopération avec les universités allemandes Darmstadt et Ilmenau», poursuit M. Witter. Par ailleurs, les activités de cette journée germano-marocaine s’inscrivaient dans le cadre des relations de coopération avec les deux universités de Abdelmalek Essaadi et Darmstadt. Destinée aux étudiants, aux jeunes diplômés et aux futurs bacheliers, cette manifestation s’assignait pour objectif principal de développer la coopération universitaire germano-marocaine. Elle a également connu la présence des enseignants universitaires et responsables allemands pour informer sur les études universitaires et les formations proposées en Allemagne. Cette première journée s’est distinguée aussi par la présentation du projet Arabterm qui est le premier dictionnaire technique en ligne en quatre langues, notamment arabe, allemande, française et anglaise. Ce projet porte sur le domaine des véhicules à moteur, au secteur des eaux et aux disciplines spécialisées en lien avec les énergies renouvelables, l’électronique, les matières textiles ainsi que le transport et la circulation. «Ce projet s’inscrit dans la dynamique des efforts de la coopération allemande pour le développement de la région MENA. Il vise à développer l’économie, de manière durable, et à soutenir la qualification des experts, qui œuvrent dans ce domaine»,, précise M. Witter.
Il est à noter que Arabterm s’inscrit dans le cadre d’un programme régional, financé par le gouvernement allemand et mis sur place par la Coopération internationale allemande (GIZ) en coopération avec le Goethe-Institut. «Arabterm reprend et poursuit son travail de normalisation terminologique de l’arabe technique mené par l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO)», précise M. Witter.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *