Tanger : Révision de la réglementation parasismique

La ville du détroit a abrité, mardi 8 avril, une rencontre sur la nouvelle version de la réglementation parasismique. Cette deuxième rencontre régionale est organisée suite à la journée nationale sur la présentation du premier daft du RPS 2000 révisé dans sa nouvelle version 2008 qui a eu lieu le 28 février 2008. «Etendre les débats sur la nouvelle norme sismique version 2008 à d’autres régions était l’une des recommandations adoptée lors de cette journée. Après la première rencontre organisée à Al Hoceima, celle de Tanger sera suivie par deux autres à Agadir et Marrakech. Et la dernière étape qui aura lieu à Casablanca servira à la synthèse de tous les travaux effectués pendant cette série de rencontres régionales», a indiqué le représentant du ministère de l’Habitat de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace, Ali Guedira.
Organisées par le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme, et de l’Aménagement de l’espace et en collaboration avec l’Université Mohammed V de Rabat, ces rencontres régionales visent à sensibiliser le grand public sur le risque sismique et de responsabiliser les promoteurs immobiliers sur le plan juridique et pénal en cas de non-respect des dispositions réglementaires touchant la sécurité et la qualité des constructions.
La révision de cette réglementation parasismique vient après sept ans de la mise en œuvre du RPS 2000. «Nous avons constaté grâce à une enquête menée auprès des professionnels que ce règlement posait un certain nombre de problèmes et de dysfonctionnement dans son application. Le domaine de génie parasismique est extrêmement dynamique et connaît des avancées sur le plan scientifique et technologique assez rapide. Il fallait actualiser les données sismiques à partir des séismes qui ont touché un certain nombre de villes dont celui d’Al Hoceima qui a eu lieu le 24 février 2004», ajoute M. Guedira.
Les données sismiques qui ont été prises en compte pour la détermination du risque sismique dans le cadre de l’élaboration du RPS 2000 ne couvraient que la période d’avant 1980. «Alors que de nombreux séismes se sont produits depuis procurant d’autres données qui méritent d’être considérées lors de la révision du RPS 2000», a-t-on souligné lors cette rencontre. Le RPS 2008 procède ainsi à définir l’action sismique sur les bâtiments ordinaires au cours des tremblements de terre et présenter un recueil d’exigences minimales de conception et de calcul ainsi que des dispositions constructives à adopter pour permettre aux bâtiments ordinaires de résister convenablement aux secousses sismiques.
Notons que la nouvelle réglementation parasismique s’applique aux constructions nouvelles et aux bâtiments existants subissant des modifications importantes tels que le changement d’usage, la transformation ou la construction supplémentaire. La mise à jour du RPS 2000 consiste aussi à la mise au point d’un logiciel d’analyse de calcul et de conception des structures concernant le RPS dans sa nouvelle version 2008. «Les professionnels auront ainsi un outil entre leurs mains pour pouvoir exécuter les codifications élaborées dans le cadre de ce règlement. Une formation sera également organisée au profit des architectes et des utilisateurs de ce règlement pour leur expliquer certaines zones d’ombre concernant cette nouvelle norme parasismique», a conclu M.Guedira.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *