Tanger : Saisie de trois kg de chira

Tanger : Saisie de trois kg de chira

Les éléments de la police judiciaire de Tanger ont réussi, dans la nuit du 27 au 28 octobre, à saisir 285 capsules contenant au total trois kg de chira. «Cette opération de saisie a été effectuée dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants menée notamment par tous les services de sécurité de la ville de Tanger», indique une source policière. Selon la même source, le stationnement douteux d’un véhicule (immatriculé en Espagne) sur le parking de l’hypermarché Marjane, situé à la sortie de la ville sur la route de Rabat, a éveillé les soupçons des policiers qui se trouvaient dans le voisinage. Ces derniers ont attendu le retour du conducteur pour procéder à la perquisition du véhicule de marque Mercedes 207. Ils ont découvert 285 capsules de chira soigneusement dissimulées sous le siège du conducteur. Ce qui a amené les éléments de la police judiciaire de Tanger à l’arrestation du conducteur ainsi que les trois femmes qui l’accompagnaient et de les placer en garde à vue.
La même source indique que les quatre personnes arrêtées sont originaires de la ville de Souk Larbaa. Le propriétaire du véhicule, un sexagénaire, réside et travaille en Espagne. Quant aux trois femmes qui l’accompagnaient, elles étaient membres d’une même famille : une mère et ses deux jeunes filles. Interrogé par les services de la brigade de lutte contre les stupéfiants relevant de la police judiciaire de Tanger, le conducteur a fini par avouer. Selon ses dires, les trois femmes qui l’accompagnaient n’étaient pas au courant qu’il transportait à bord de sa voiture la quantité de chira saisie. La mère et ses deux jeunes filles qui accompagnaient ce père de famille ont témoigné qu’ils étaient, tous les quatre, au moment de leur arrestation de retour du port de Tanger ville. Ils ont emmené leur sœur qui devait y transiter pour se rendre en Espagne.
L’enquête a révélé que les 285 capsules de chira saisies étaient destinées à être livrées aux passeurs chargés de les faire transiter vers l’étranger. Les quatre personnes ont été déférées, jeudi 29 octobre, au tribunal de première instance de Tanger pour trafic international de drogue.
Notons que devant le renforcement du contrôle et de la vigilance aux postes-frontières au Maroc, les trafiquants emploient des passeurs pour essayer de faire transiter la drogue. Cette manière dangereuse de trafic de drogue avait coûté la vie, en mois d’août 2008, à un Marocain résidant à l’étranger qui tentait de faire passer quelques grammes de chira dans son estomac via le port de Tanger.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *