Tanger : Tarification fixe pour les grands taxis interurbains

Tanger : Tarification fixe pour les grands taxis interurbains

Bonne nouvelle pour les navetteurs et les passagers interurbains. La wilaya de Tanger-Tétouan vient de fixer un tarif fixe pour les grands taxis reliant Tanger aux autres villes et régions avoisinantes. «Cette tarification fixe est mise en vigueur depuis le 11 juin dernier», souligne, dans un communiqué, la Ligue de défense des consommateurs.
Cette décision résulte d’un accord entre les représentants de la mairie de la ville, le conseil provincial Tanger-Asilah, les représentants des syndicats et la société civile ainsi que les autorités locales. «La mise en vigueur de cette tarification fixe vient à point nommé notamment pendant une période estivale où la gare routière connaît généralement une grande affluence», confie le président de la Ligue de défense des consommateurs, Mohammed Mansour à ALM.
 Mise en application depuis le 11 juin dernier, cette tarification a été bien accueillie sauf pour des passagers de certaines destinations où les tarifs demeurent «non raisonnables». Alors qu’elle est considérée  comme un grand exploit par la société civile représentée par la Ligue de défense des consommateurs. «Nous avons entamé depuis 2004 des rencontres avec les responsables et les autres intervenants concernés par ce secteur. Et nous avons réussi de bons résultats aboutissant à l’application du tarif fixe exigé par la majorité des clients», a assuré M. Mansour, faisant remarquer que «nous avons cherché à baisser les prix à un niveau abordable pour les différentes destinations. Mais nous sommes parvenus, grâce à des concertations particulièrement avec les représentants des syndicats, à cette tarification fixe». Par ailleurs et pour sensibiliser les citoyens à cette nouvelle tarification, la Ligue de défense des consommateurs appelle, à travers son communiqué, les professionnels de ce secteur de transport interurbain à faire afficher les tarifs ainsi que les conditions accompagnant cette nouvelle décision. Laquelle fait part également de la limitation de la tarification d’une course via les points les plus dynamiques de la ville, à savoir la gare ferroviaire et le port de Tanger. A cela s’ajoute une augmentation de 25% des tarifs appliquée à l’occasion des fêtes religieuses ou pendant la nuit, plus précisément à partir de 21 h 30 et jusqu’à 6 h du matin pendant une période allant du début du mois d’octobre à fin avril et de 22 h 30 jusqu’à 5 h 30 du matin couvrant une période du début de mois de mai jusqu’à fin septembre. «En cas de non respect des chauffeurs de taxis à ces règlements, les passagers doivent relever le numéro d’immatriculation pour dénoncer ces contrevenants au poste de contrôle des taxis ou auprès des autorités locales», précise M. Mansour. Et d’ajouter que «nous encourageons à la multiplication des visites de contrôle à l’improviste et ouvrir un dialogue constant avec les passagers pour permettre une meilleure application de cette nouvelle tarification. Il faut aussi faire de même dans des points où règne l’anarchisme et les clients y sont victimes à une hausse abusive de la tarification».
Notons que la gare routière de Tanger compte quelque 150 grands taxis desservant les différentes destinations. Cette station a été la cause de l’application tardive de cette nouvelle tarification, vu le nombre important de grands taxis assurant les mêmes liaisons interurbaines tels que Gueznaya, Béni Makada, Plaza Toro, Tanja, Moujamaâ El Hassani, Tanja Balia et Sania.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *