Tanger-Tétouan : 3000 ha supplémentaires consacrés à la culture de la pomme de terre

Tanger-Tétouan : 3000 ha supplémentaires consacrés à la culture de la pomme de terre

Le Plan agricole régional (PAR) encourage le développement de la culture de la pomme de terre dans la région Tanger-Tétouan. Selon les données communiquées par le Centre régional de la recherche agronomique (CRRA) de Tanger, la culture de ce produit s’étend, actuellement, sur une superficie totale de 5.000 ha et produit une quantité globale de 156.000 tonnes.

Et afin de promouvoir la production de la pomme de terre, le PAR prévoit une augmentation de 3.000 ha de terrain consacrés particulièrement à la culture de ce produit, considéré comme l’un des légumes les plus consommés dans la région de Tanger-Tétouan. D’après Dr Mouad Chentouf, chef du CRRA de Tanger, un investissement de plus de 800 millions DH est attribué dans le cadre du plan régional pour la réalisation de ce projet de développement de cette filière. «Le PAR apportera des mutations profondes à cette filière. La superficie sera de ce fait portée à 8.000 ha alors que la production atteindra 275.000 tonnes, soit une augmentation de 76% par rapport à l’année 2008», affirme Dr Chentouf.

Par ailleurs, le CRRA de Tanger veut accompagner le PAR dans la promotion de la production de la pomme de terre, un des leviers de l’agriculture dans la région. Le Centre prévoit, à cet effet, le lancement d’un nouveau programme de recherche multidisciplinaire (2013-2016) pour le développement de la culture de cette filière, et ce en conformité avec les objectifs du Plan Maroc Vert (PMV).

Les responsables du CRRA de Tanger ont déjà, et pendant les quatre dernières années, mené des recherches ciblées et orientées vers les besoins de ce secteur. «Les recherches sur l’identification des variétés adaptées à la région ont été complétées par des travaux sur la densité de semis, les traitements à base d’acides aminés ou l’utilisation du paillage, générant ainsi des technologies à même de contribuer à l’amélioration de la productivité et de la rentabilité de cette filière», explique Dr Chentouf.

Créé au début des années 60, le CRRA de Tanger est la structure représentant l’Institut national de recherche agronomique (INRA). Sa zone d’activité s’étend du nord-ouest atlantique à Al Hoceima. Ce centre a pour mission de participer au développement agricole de la région et de mener des actions de recherche dans l’élevage, la préservation de l’environnement et des ressources naturelles et le développement des filières agricoles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *