Tanger-Tétouan : La RN2 finalisée en 2009

Le ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab, a présidé, vendredi dernier, une visite au chantier du dédoublement de la RN2 reliant les deux villes de Tanger et Tétouan. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée nationale de la sécurité routière qui aura lieu ce lundi 18 février. Considérée comme l’une des routes les plus meurtrières au niveau national, la RN2 reliant Tanger et Tétouan affiche une progression annuelle de 10% de son trafic. Elle enregistre ainsi le passage de 10 000 véhicules par jour. Ces chiffres seront plus que doublés pendant la période estivale qui se distingue par un trafic de pointe de 22 000 véhicules. Et selon les statistiques de la direction régionale de l’équipement et du transport Tanger- Tétouan, cet axe a connu en 2006 quelque 100 accidents de la circulation entraînant ainsi 10 morts, soit 12 fois plus élevé que la ratio régionale. Lancé en 2006 par SM Mohammed VI, ce projet vise «à adapter cette route à l’évolution du trafic des biens et des personnes dans la région de Tanger- Tétouan et à améliorer les conditions de circulation et la sécurité routière entre les deux pôles», selon les responsables de ce projet.  
D’un coût global de 400 millions DH, ce projet est cofinancé à hauteur de 300 millions DH par le ministère de l’Equipement et du Transport et de 100 millions DH sous forme de prêt accordé au profit notamment de la caisse du Fonds routier par le Fonds Hassan II. Et en plus de son objectif essentiel d’atténuer le nombre des accidents de la circulation sur cet axe routier, «cette opération va en même temps connecter Tétouan à l’autoroute et constitue aussi la base du triangle entre Tanger- Tétouan et le port de Tanger Med», a souligné M. Ghellab.  Sur une longueur totale de 47 km, les travaux dans la RN2 Tanger- Tétouan marquent un avancement par rapport au calendrier prévu. Ce qui permettra d’accompagner au mieux le dynamisme et le développement économique que connaît la région Tanger-Tétouan. Prévu pour être opérationnel en été 2009, le projet de cette route express est composé en quatre sections.  En partant de Tanger à destination de Tanger, la première section de 9,3 km reliant la ville du détroit au giratoire de l’autoroute Oued R’Mel est en cours d’achèvement. 
La plus grande partie de ce tronçon, d’après les responsables, a déjà été ouverte à la circulation. Du côté de  la ville voisine Tétouan, il s’agit d’une section de 11 km qui connaît un avancement de 70% et sa mise en service est prévue pour le mois d’avril de cette année. Quant aux travaux concernant les deux autres sections totalisant une longueur de 26,3 km, ils doivent démarrer précisément avant l’été de l’année en cours pour être achevés au début du deuxième semestre de l’année 2009. Rappelons qu’au niveau national, la région Tanger-Tétouan a enregistré le plus fort taux d’accidents de la route de 21%. Et consciente de l’aggravation de ce phénomène, la délégation régionale de l’’équipement et du transport Tanger- Tétouan organise, du 12 au 18 février, une campagne de sensibilisation au profit des différents usagers de la route. En plus de la distribution des dépliants et l’organisation des visites au profit des victimes de la circulation dans les hôpitaux, elle a procédé, samedi dernier, à la distribution d’un important lot de casques aux motocyclistes sur la place des Nations à Tanger.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *