Tanger-Tétouan : Maintien de la région dans sa configuration actuelle

Tanger-Tétouan : Maintien de la région dans sa configuration actuelle

Présidée par Omar Azziman, une délégation de la Commission consultative de la régionalisation (CCR) a fait escale, mardi dernier, à Tanger pour sensibiliser et dialoguer autour de la régionalisation avancée. Lancés à Casablanca, les travaux de cet événement qui s’inscrivent dans le cadre d’une série de rencontres se sont déroulés en présence des walis, gouverneurs, élus locaux et régionaux ainsi que des représentants de la société civile de la région Tanger-Tétouan. Cette manifestation a été une occasion pour évoquer le projet du nouveau découpage régional, réduisant le nombre actuel des régions en le ramenant à 12. Selon M. Azziman, ce projet propose le maintien de la région Tanger-Tétouan dans sa configuration actuelle en sept provinces et préfectures. «Nous n’avons pas effectué d’observations particulières concernant cette région. Nous y avons donc reconduit le découpage antérieur, qui nous paraissait tout à fait fonctionnel et pouvant avoir des bienfaits sur le plan institutionnel et politique», précise M. Azziman. Concernant les provinces du Sud, eu égard aux enjeux stratégiques y afférents, le projet du nouveau découpage propose le maintien de la configuration actuelle en trois régions, à savoir «Guelmim-Oued Noun», «Laâyoune-Sakia El Hamra» et «Dakhla-Oued Eddahab». Il est à rappeler que la CCR a consacré ses premières réunions à l’examen approfondi du discours royal du 3 janvier 2010, considéré comme la référence majeure et la feuille de route pour la régionalisation avancée. Les membres de la Commission ont mené de vastes consultations auprès, entre autres, des représentants des partis politiques, des organisations syndicales, des élus locaux et régionaux ainsi que des départements ministériels concernés. Parmi les propositions avancées par la CCR figurent la déconcentration administrative, la répartition et l’articulation des compétences, la vie démocratique régionale, la gouvernance, le nouveau découpage régional et les mesures constitutionnelles, législatives et d’accompagnement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *