Tanger : Tourisme : Renforcement des métiers du guidage en langues rares

A  l’instar des autres destinations touristiques, les métiers du guidage à Tanger sont appelés à se professionnaliser. A cet effet, ce secteur vient d’être renforcé par l’affectation de quelque 15 guides et accompagnateurs de touristes, diplômés de L’Institut supérieur international du tourisme (ISIT) Tanger et les autres facultés des sciences humaines, ramenant ainsi le nombre total de ces deux métiers à 155. «Ces jeunes guides et accompagnateurs de tourisme disposent de compétences linguistiques notamment en langues japonaise, allemande, italienne, espagnole et anglaise», a précisé le délégué provincial du ministre du tourisme, Rachid Ihdem, lors de d’une cérémonie organisée, vendredi dernier, pour la remise des documents de travail à ces nouveaux guides et accompagnateurs. Et de souligner que cette nouvelle affectation de ces jeunes diplômés à Tanger «s’inscrit dans le cadre de la réforme en cours relative aux différents métiers du tourisme et visant la professionnalisation et l’amélioration de la qualité des services et le positionnement de la profession de guidage».
Le tourisme au niveau local, a poursuivi M. Ihdem, se distingue par une tendance relativement croissante en terme de volume et de nuitées dans les établissements d’hébergement classés. «L’augmentation a été affichée depuis 2003 avec une hausse de 34% entre 2001 et 2007. Le taux d’occupation des chambres s’est maintenue en 2007 à 48% contre seulement 38% en 2001 avec pratiquement la même capacité d’hébergement».
Par ailleurs et en vertu de la loi 30- 90, les accompagnateurs de tourisme exercent leur activité sur l’ensemble du territoire national. Tandis que l’activité des guides de tourisme est limitée dans la région où «se situe leur résidence principale». Et cette opération de renforcement des métiers du guidage a concerné les principales destinations touristiques en l’occurrence celles de Marrakech, Agadir, Fès, Meknès, Essaouira, Tanger, Casablanca et Ouarzazate.
Notons que le ministère de tutelle en collaboration avec la fédération nationale des accompagnateurs et guides du tourisme et de montagne (FNAGTM) ont procédé  en mois de juin 2007 au lancement de ce concours. Il concernait les jeunes diplômés Bac + 4 et «nous visons au départ satisfaire aux besoins du secteur du guidage en langues rares notamment russe, japonaise, néerlandaise et toutes les autres langues scandinaves. Mais nous avons reçu la candidature d’un nombre important des postulants disposant d’une compétence linguistique en plusieurs langues. Ce qui nous a amené à retenir 263 candidats dont 30 en langues rares. La plus grande partie a été affectée à Marrakech (70) et Fès (63) », a assuré le  président de la FNAGTM, Jamal Saâdi.  Ces nouveaux accompagnateurs et guides du tourisme bénéficieront d’un stage sous forme d’excusions et de visites pour mieux découvrir les richesses culturelles et historiques de la région où ils sont affectés. «Et pour fournir une formation de qualité, nous projetons la réalisation d’un projet de création d’une académie des guides et accompagnateurs du tourisme en prenant comme modèle l’exemple réussie de la Turquie. Ce projet sera réalisé en collaboration avec le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, du ministère de la tutelle et la FNAGTM», a ajouté M. Saâdi.   

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *